Journée Mondiale des Enseignants (JME), édition 2019 : Le SYNAEM-Bénin soucieux d’une éducation inclusive et de qualité à la maternelle

 

La salle de l’UNSTB de la Bourse du travail a été choisie par le Syndicat National des Enseignants des Ecoles Maternelles du Bénin (SYNAEM-Bénin) pour abriter la conférence-débats sur la qualité et l’inclusion de l’éducation à la base.

C’était le samedi 05 octobre 2019 en présence de Martin Luther Adorémou, Directeur Départemental des Enseignements Maternel et Primaire (DDEMP) du Littoral et des syndiqués du SYNAEM-Bénin. Une activité qui entre dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Enseignants (JME).

Si au plan national le thème retenu pour l’édition 2019 de la Journée Mondiale des Enseignants (JME) est : « Investir dans la formation des enseignants pour un développement durable au Bénin », le SYNAEM-Bénin, un syndicat de développement a nourri sa réflexion autour du thème : « éducation préscolaire de qualité, inclusive et équitable au Bénin : rôle et responsabilités des militants du SYNAEM-Bénin dans la réalisation de l’agenda 2030 ». Le choix porté sur ce thème, à en croire Gaétan Kponoukon, Secrétaire général du SYNAEM-Bénin, met en valeur les enseignants des écoles maternelles du Bénin tout en valorisant le personnel enseignant du SYNAEM-Bénin. Selon lui, cette journée de réflexion vise à améliorer la qualité de l’enseignement maternel au Bénin tout en contribuant à l’atteinte des Objectifs du Developpement Durable (ODD 4.2). Dans son mot de bienvenue, il n’a pas manqué de remercier son partenaire stratégique, la Fédération Canadienne des Enseignants-Canadian Teachers Federation (FCE-CTF), au nom des syndiqués du SYNAEM-Bénin pour sa confiance sans cesse renouvelée. Pour Martin Luther Adorémou, DDEMP/Littoral et représentant de la Directrice de l’Enseignement Maternel, « ce thème retenu par le SYNAEM-Bénin pose la préoccupation de la qualité de l’enseignant et de l’enseignement. Le gouvernement travaille en effet à cela en renforçant la capacité des enseignants et l’amélioration de la qualité de l’enseignement». Tout en souhaitant une joyeuse fête aux enseignants en général et à ceux de la maternelle en particulier, le DDEMP a déclaré lancer les travaux entrant dans le cadre la célébration de la JME édition 2019.

Bref aperçu de la communication…

« L’école maternelle est créée dans le milieu, pour le milieu et par le milieu », introduit Charles Dossa à l’endroit des participants présents à cette célébration de la JME pour leur montrer combien de fois la question de la petite enfance doit rester au cœur de l’éducation. Faisant un état des lieux sur l’historique des écoles maternelles naguère Centre d’Eveil et de Stimulation des Enfants (CESE), le communicateur a rappelé que l’éducation de la petite enfance est un droit pour les tout-petits. « On ne doit pas laisser l’éducation de la petite enfance dans les mains de n’importe qui », a laissé entendre Charles Dossa, insistant sur la qualité de l’enseignant et de l’enseignement recherchée à la maternelle. Abordant la question du taux de scolarisation décliné dans le Plan Sectoriel de l’Education Post 2015 à l’horizon 2030 qui est de 33,3 %, Charles Dossa, Conseiller pédagogique à la retraite a invité les militants du SYNAEM-Bénin à s’impliquer davantage dans la qualité de l’enseignement et de l’enseignant pour faire du rêve porté par les décideurs de la chose éducative, une réalité. Rappelant le devoir et la responsabilité qui sont ceux des enseignants et enseignantes de la maternelle en général et des syndiqués du SYNAEM-Bénin en particulier, le communicateur a souligné que : « le militant du SYNAEM-Bénin doit aimer les enfants. Il doit avoir la patience et le talent. Il doit accueillir et dorloter les enfants au besoin. Son travail doit être comparable à celui d’un médecin ». La pénurie d’animateurs et animatrices, l’inclusion des enfants vivant avec le handicap, la qualité de l’enseignement et de l’enseignant sont autant de questions abordées par les enseignants pour la plupart directrices et directeurs d’écoles maternelles. Appuyé par le SG actuel du SYNAEM-Bénin, le communicateur a apporté des éléments de réponses à toutes ces questions qu’il a jugées pertinentes. Pour rappel, le SYNAEM-Bénin, affilié à l’Union Nationale des Syndicats des Travailleurs du Bénin (UNSTB), a reçu le prix Norm Goble édition 2019, avec mention honorable. Initié par la FCE-CTF, le prix a été décerné pour saluer et reconnaître les actions menées par ce syndicat de développement. « J’enseigne pour un monde meilleur », c’est le thème retenu cette année par l’UNESCO au plan mondial pour la JME 2019.

Avis de quelques participants

Catherine Zodoganhoun, Directrice de l’EMP Saint-Jean

«C’est un sentiment de joie doublé de tristesse qui m’anime en ce moment parce que jusqu’à présent au Bénin, nous remarquons que les décideurs politiques se préoccupent moins du préscolaire, notamment des écoles maternelles. Elles sont négligées par nos autorités politiques en charge de l’Education et ne jouissent pas de l’attention à proprement parler qu’elles méritent. Malgré tout, nous remercions tout de même le SYNAEM-Bénin pour cette conférence. »

Joseph Kponou, Directeur de l’EMP Houègbo-gare à Toffo

«Je puis vous dire que le thème de cette journée est intéressante et colle aux réalités actuelles de notre système éducatif, principalement le préscolaire. Les enseignants aujourd’hui, à la maternelle éprouvent assez de difficultés pour encadrer les enfants qui leur sont confiés. Il y a un manque criard de personnel enseignant dans les écoles alors que nous avons un effectif pléthorique d’apprenants. »

Gilles Houndjè, Directeur de l’EMP Hillacondji

«Nous sommes heureux d’apprendre que notre syndicat a gagné un prix. Vous savez, le SYNAEM-Bénin est le premier syndicat de la maternelle au Bénin depuis 2003. Ce n’est pas un syndicat de revendication en réalité, mais celui du développement. Ces actions ont payé parce que nous sommes en collaboration avec plusieurs institutions internationales. De la conférence-débats du jour, nous retenons que l’éducation inclusive ne doit mettre aucun enfant hors du système éducatif. »

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.