Journée Mondiale de la Culture Africaine (JMCA) au Bénin : La remise de flambeau lance les hostilités de la célébration ce vendredi

« Communication sur les politiques et perspectives du Bénin pour la promotion et la valorisation de la culture, table ronde sur la place de la culture dans le développement du Bénin et de l’Afrique, concert musical, élection de l’ambassadrice JMCA 2021, cérémonie de reconnaissance et de remise de prix aux acteurs culturels et à l’ambassadrice JMCA ».

Ce sont les manifestations inscrites au programme de la célébration de la Journée Mondiale de la Culture Africaine (JMCA). C’est un honneur pour le Bénin d’abriter la première édition de cette célébration qui démarre ce vendredi 22 janvier 2020 par une conférence de lancement suivie d’un défilé de remise de flambeau. Du 22 au 24 janvier 2021, la ville de Cotonou arbore les couleurs de la culture africaine. Des délégations composées de têtes couronnées et d’acteurs culturels provenant de tous les horizons du continent et des africains de la diaspora ont foulé déjà le sol de Cotonou pour des moments intenses de célébration de la diversité culturelle africaine. « La longue marche a débuté par le lancement de la Journée Mondiale de la Culture Africaine et afro-descendante, le 24 janvier 2014 par le Réseau Africain des Promoteurs et des Entrepreneurs Culturels (RAPEC), que préside le togolais John Ayité Dossavi. Cette réussite s’est concrétisée par l’adoption et la ratification par bon nombre de pays dont le Bénin de la Charte de la renaissance africaine. Après plusieurs années de combats et de lobbying à l’international, la 40ème Conférence générale de l’UNESCO du 20 novembre 2019 a fini par adopter le 24 janvier comme Journée Mondiale de la Culture Africaine », a renseigné Sa Majesté Togbui Akatsi, roi de Comé et président du Comité de mobilisation et d’organisation pour renseigner sur le contexte de cette célébration. C’était à l’occasion d’une conférence de presse organisée le mardi 19 janvier 2021 au Grand théâtre du centre culturel Artisttik Africa. Pour un événement aussi révélatrice de la culture béninoise et celle des pays de tout le continent africain, le Fonds des Arts et de la Culture (FAC), comme toujours, n’a pas voulu rester en marge de l’événement, raison de son soutien à la manifestation. Selon les explications de Gilbert Déou Malè, directeur général du Fonds des Arts et de la Culture, cet événement cadre bien avec la vision du gouvernement parce que constituant une occasion de mettre sous les projecteurs ce que l’Afrique regorge de beau et de bien en matière de culture et qu’on ne peut trouver nulle part ailleurs.

Edouard KATCHIKPE

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.