Tournée de cirque des garçons de l’association Nu Dagbé : Les spectateurs apprécient la qualité des spectacles

Les spectateurs des villes traversées, en l’occurrence ceux de Bohicon et de Grand-Popo, n’ont pas boudé leur plaisir.

Ils ont été séduits par la qualité des spectacles donnés par les garçons de l’école de cirque Nu Dagbé. Ils se prononcent ici…

Florine Schach, volontaire dans un orphelinat : 

«Je suis fortement impressionnée par ce spectacle des garçons. J’étais déjà venue à Natitingou pour voir la présentation et nous sommes revenues ici à Bohicon parce que c’était vraiment incroyable ce qu’ils ont fait en quelques mois. Ils ont vécu dans la rue durant plusieurs années et en quatre (04) mois environ, ils sont parvenus à cette performance. C’est vraiment impressionnant et je leur tire chapeau tout en espérant qu’ils vont continuer à le faire pour en vivre. »

Enock Gbèha, habitant de Grand-Popo : « Les différents tableaux ont été exécutés sans fausses notes. C’est vraiment magnifique »

«Je suis impressionné par le spectacle présenté ce soir par les garçons de l’école de cirque Nu Dagbé, parce qu’on remarque qu’ils maitrisent véritablement leur formation. Les différents tableaux ont été exécutés sans fausses notes. C’est vraiment magnifique. »

Berzine Fadegnon, assistante sociale : « Je suis venue avec certains enfants du centre social pour que nous puissions s’amuser »

«Lorsque j’ai appris la programmation de cette tournée, je me suis dit que c’est une opportunité et je suis venue avec certains enfants du centre pour que nous puissions s’amuser un peu. Laissez-moi vous dire que grande est ma joie parce qu’à travers ce beau spectacle que le groupe nous a présenté ce soir, je vois que dans cette vie, lorsque que nous sommes dans une situation, il ne faut jamais se décourager mais se dire toujours qu’avec Dieu, il y a de l’avenir. Rien n’est impossible à Dieu. »

Louis Gnida, aménagiste en fin de formation résidant à Grand-Popo : « Qu’ils continuent par travailler et un jour, cela pourrait les conduire à des compétitions mondiales »

«J’ai été vraiment surpris de voir de jeunes talentueux qui m’ont présenté des tableaux que je n’ai pas l’habitude de voir à Grand-Popo. Par le passé, j’avais vu ces genres de tableaux présentés par des Chinois mais aujourd’hui, je remarque qu’il y a de jeunes béninois qui savent faire également du cirque. Je suis donc fier d’eux et je ne peux que leur souhaiter beaucoup de courage et d’être un peu plus endurants pour pouvoir mieux faire. Qu’ils continuent par travailler et un jour, cela pourrait les conduire à des compétitions mondiales. »

Georgette Ablavi Singbé, chargée culturel à la Villa Karo : « Ce projet Nu Dagbé œuvre à donner une seconde chance aux enfants de rue »

«Le centre a accepté accompagner tout juste parce que c’est une bonne initiative. En plus, le directeur artistique a déjà présenté des spectacles dans nos murs et cela a été toujours impeccable. Je dirai tout simplement que ce spectacle est une réussite parce que être un enfant de rue n’est pas une fatalité. Ce projet Nu Dagbé œuvre à donner une seconde chance aux enfants de rue et nous ne pouvons que souhaiter un bon vent au projet. »

Félix Honfo, habitant de Bohicon : « Je remercie vraiment les initiateurs, qu’ils ne baissent pas les bras »

«Je m’en vais remercier d’abord les promoteurs de la troupe parce que j’aurais appris que ce sont des enfants de rue. S’il n’y avait pas une organisation pareille, qu’est-ce qu’ils allaient devenir aujourd’hui ? Ces garçons sont conscients aujourd’hui, ils ont de l’avenir. Plus encore, ils jouent dans un groupe de cirque qui peut faire d’eux de grands acteurs demain. C’est très important. Je remercie vraiment les initiateurs, qu’ils ne baissent pas les bras et Dieu va les rendre au centuple. Ces garçons seront un témoignage demain. »

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.