7ième activité du festival du nouvel an chinois : La ville historique de Ouidah reçoit sa dose de manifestations

Le Centre Culturel Chinois égrène progressivement le chapelet des activités inscrites dans le cadre de la dixième édition du Happy Chinese New Year.

Fidèle à sa volonté de départ qui est de parcourir tout le Bénin pour révéler au peuple béninois la richesse culturelle chinoise, Jun Wei et tout son staff étaient à nouveau dans la cité historique de Ouidah. A l’étape de la caravane, septième activité inscrite au programme de la célébration de l’année du cochon, une quinzaine de troupes de danse, de ballet et de masques du Bénin sont en position départ devant l’hôtel de ville de Ouidah. Nous sommes dans la soirée du samedi 16 février 2019 et la troupe des arts martiaux du Centre Culturel Chinois, le club de musique de l’Institut Confucius, la troupe Océan de Cotonou, la troupe Energie, les supers acrobates de Cotonou, le bourian de Ouidah, la troupe Espoir de Ouidah, la troupe Xwetche, la troupe oshala, le ballet fédéral, les supers anges, la troupe Towara et les supers rivo de Ouidah s’impatientent à prendre d’assaut les ruelles et artères de la ville touristique. A 16 heures 30 minutes, la caravane est lancée et c’est parti pour une heure et trente minutes environ de révélation du patrimoine culturel béninois et chinois sur un parcours de deux (2) kilomètres. Partis de la Mairie de Ouidah, les caravaniers ont sillonné les ruelles du marché Zobè, passant par Fiordanmin puis Ahouandjigor avant d’échouer sur la place du Fort Français de Ouidah. Ici, la population était déjà mobilisée et guettait l’arrivée des différentes troupes pour le grand spectacle du nouvel an chinois à Ouidah. Sur la grande scène du Fort Français qui a pris, pour la circonstance, la couleur rouge du drapeau de l’empire du milieu, les pratiquants des arts martiaux du Centre Culturel Chinois ont démontré en une vingtaine de minutes, leur savoir-faire dans le maniement des épées et sabres avant de céder la scène aux troupes de danses et de ballet des Supers anges et Towara pour une randonnée de démonstration du patrimoine culturel immatériel du Bénin. « Pour le festival du nouvel an chinois qui est à sa dixième édition, je suis très ravi de venir dans la ville de Ouidah parce que cela fait plusieurs années que nous n’avons plus fêté ici avec nos amis de Ouidah », dira Jun Wei, Directeur du Centre Culturel Chinois qui a promis souder davantage le lien de coopération culturelle avec la ville de Ouidah. Remerciant la communauté chinoise pour l’organisation de cet événement à Ouidah, Bruno Zodjragbo Adjovi, premier adjoint au maire de la ville de Ouidah n’a pas manqué de rappeler la place importante que la Chine accorde à la promotion de ses richesses culturelles.

Edouard KATCHIKPE

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.