33e session des Journées Cinématographiques de Carthage : Deux innovations apportées pour une célébration mémorable - Journal Educ'Action

33e session des Journées Cinématographiques de Carthage : Deux innovations apportées pour une célébration mémorable

6 mins read

La ville de Carthage en Tunisie fait son toilettage pour abriter du 29 octobre au 5 novembre 2022, la 33e session des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC). Le festival doyen du continent africain apprête ses écrans aux productions cinématographiques mondiales pour un 56e printemps des plus mémorables. A la manette, la directrice générale Sonia Chamkhi, entourée de sa direction artistique présidée par Brahim Letaeif, entend perpétuer la riche tradition de découverte et de promotion des talents des cinémas africain, arabe, asiatique et latino-américain.
En compétition officielle, réservée aux plus récentes productions cinématographiques arabe et africaine : 12 longs métrages (Action), 12 Courts Métrages (Action), 12 longs métrages documentaires, 08 Courts Métrages documentaires.
Deux innovations majeures apportées à cette édition pour marquer d’un cachet spécial, plus d’un demi-siècle de célébration et d’engagement pour la cause du 7e art en terre tunisienne. Il s’agit de l’initiative de la première édition de la Semaine de la Critique de Carthage. C’est un creuset destiné aux premières et secondes œuvres (Action ou documentaire). C’est une nouvelle section de la compétition officielle ouverte à tous les cinéastes du monde, avec une programmation de sept longs métrages ; des films aux différentes sensibilités artistiques, des créations cinématographiques contemporaines et originales de tous les continents.
La deuxième innovation majeure, le Carthage Industry Days est placé sous la conduite de Dalila Choukri. C’est un nouveau rendez-vous qui va réunir des professionnels de l’industrie du cinéma international durant toute la durée de la 33e session des Journées Cinématographies de Carthage.
C’est un atelier de networking destiné à favoriser les coproductions entre les pays africains, arabes et d’autres pays en mettant en relation des producteurs et auteurs porteurs de projets de longs métrages avec des professionnels de l’industrie du cinéma à l’échelle internationale.
« A travers les diverses sections classiques et inédites de cette nouvelle édition, entre compétitions officielles, focus, hommages et autres programmations parallèles, nous espérons éclairer les écrans de la Tunisie par des films africains, arabes et internationaux passionnants, qui inventent, par la résilience, la résistance et l’engagement, de nouveaux chemins pour un devenir meilleur », renseigne Sonia Chamkhi, directrice générale des Journées Cinématographiques de Carthage.
A ce grand rendez-vous dédié au cinéma à Carthage, un hommage mérité va être rendu à feu Hichem Rostom, grand acteur et cinéaste tunisien. Cela s’inscrit dans la dynamique d’une reconnaissance des mérites à Hichem Rostom pour son apport à l’essor culturel des mondes africains et arabes.

LES DIFFERENTS PRIX A DERCERNER AUX JCC 2022

LES TANITS D’OR (PREMIER PRIX)
• Tanit d’or pour la meilleure œuvre de long-métrage.
• Tanit d’or pour la meilleure œuvre de court-métrage
• Tanit d’or pour la meilleure 1reœuvre de long-métrage (Prix Tahar Cheriaa)
• Tanit d’or pour le meilleur long métrage documentaire.
• Tanit d’or pour le meilleur court métrage documentaire.

LES TANITS D’ARGENT (SECOND PRIX)
• Tanit d’argent pour un film de long-métrage.
• Tanit d’argent pour un film de court-métrage.
• Tanit d’argent pour un film de long métrage documentaire.
• Tanit d’argent pour un film de court métrage documentaire.

TANIT BRONZE (TROISIÈME PRIX)
• Tanit de bronze pour un film de long-métrage.
• Tanit de bronze pour un film de court-métrage.
• Tanit de bronze pour un film de long-métrage documentaire.
• Tanit de bronze pour un film de court-métrage documentaire
LES AUTRES PRIX OFFICIELS

Prix de la Semaine de la Critique.
• Prix « Lina Ben Mhenni » du meilleur long métrage ou documentaire participant à la compétition officielle traitant des questions de la liberté d’expression et des droits de l’homme.
• Prix du meilleur scénario décerné pour un long métrage fiction participant à la compétition officielle.
• Prix d’interprétation décerné à la meilleure comédienne des films participants à la compétition officielle.
• Prix d’interprétation décerné au meilleur comédien des films participants à la compétition officielle.
• Prix de la meilleure musique originale des films participants à la compétition officielle.
• Prix de la meilleure image des films participants à la compétition officielle.
• Prix du meilleur montage des films participants à la compétition officielle.

Edouard KATCHIKPE

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents