32e édition de la Journée de l’Enfant Africain : VESOS d’Abomey-Calavi célèbre des enfants de la commune - Journal Educ'Action

32e édition de la Journée de l’Enfant Africain : VESOS d’Abomey-Calavi célèbre des enfants de la commune

4 mins read

«Elimination des pratiques néfastes affectant les enfants : Progrès sur les politiques et pratiques depuis 2021 ». C’est le thème de 32e édition de la Journée de l’Enfant Africain (JEA). Quelques organisations de la société civile en collaboration avec Villages d’Enfants SOS (VESOS) d’Abomey-Calavi ont réuni, le jeudi 16 juin 2022, des enfants de la commune d’Abomey-Calavi à l’Arrondissement d’Akassato. Objectif, leur faire connaître leurs droits et devoirs tout en mettant l’accent sur leur vie et leur bien-être. « Les enfants, tous autant que vous êtes, je vous invite à vous battre pour vos droits sans oublier vos devoirs. Quant à nous, les parents responsables à divers niveaux, nous allons jouer notre partition pour que vous ne soyez pas lésés », a affirmé Bruno Sovi, représentant du chef d’arrondissement d’Akassato empêché, avant de saluer l’initiative au profit de l’enfant africain. Prenant la parole au nom des enfants de cette commune, Déo-Gratias Prodjinonto, dit souhaiter avoir des rencontres avec le maire une ou deux fois par an pour témoigner, eux-mêmes, leurs joies et leurs problèmes. « Beaucoup d’enfants sont abandonnés par leurs parents, beaucoup de parents ignorent encore nos droits, le Code de l’enfant et les nouvelles méthodes éducatives sans violences », a-t-il ajouté tout triste.
« A tous les niveaux, il y a des efforts, mais il y a des pratiques néfastes qui perdurent. Il y a des enfants comme vous qui ne peuvent pas aller dans leurs familles aujourd’hui, parce qu’ils sont vraiment stigmatisés et rejetés. Il y a des localités où il y a tellement de pratiques que les enfants meurent tout le temps », confie Wilfried Tchibozo, manager du VESOS d’Abomey-Calavi.
« Cette journée nous réunit beaucoup plus davantage. A vous entendre, mes chers enfants, je pense que vous êtes tous présents. En quittant ici, vous devez retenir un mot du thème », a dit Adéline Edwige Guèdègbé, cheffe du Centre de Promotion Sociale d’Abomey-Calavi avant de déclarer ouverte la JEA.
Toujours dans la même veine, une délégation du VESOS d’Abomey-Calavi avec à sa tête son manager a rallié l’Ecole Primaire Publique Houékè-Honou. Il s’agit d’un renforcement des compétences parentales sur la parentalité positive, l’écoute et la discipline positive. Une cinquantaine de femmes et d’hommes de la commune d’Abomey-Calavi ont été conviés à cette formation. « Il faut savoir identifier le temps, le moment pour échanger avec l’enfant. Ceci lui permet d’être en confiance et de pouvoir dire beaucoup de choses sans crainte à ses parents », a indiqué Sacca Orou Gandé Gado Bio, coordonnateur local prise en charge de remplacement du VESOS d’Abomey-Calavi.

Enock GUIDJIME

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents