2e édition du Benin Workshop on Artificial Intelligence : Etudiants et professionnels s’approprient l’IA - Journal Educ'Action

2e édition du Benin Workshop on Artificial Intelligence : Etudiants et professionnels s’approprient l’IA

3 mins read

«Mes impressions concernant la deuxième édition de workshop sont très agréables. Je suis vraiment satisfaite de ce que j’ai reçu comme enseignement et aussi de ce que j’ai pu voir comme expérimentation concernant l’application du machine learning dans les différents travaux. J’ai découvert plusieurs méthodes et approches que je pense combiner avec ce que j’applique déjà pour améliorer le travail que j’ai fait jusqu’ici.» Comme Yaulande Alotsé, participante camerounaise, qui vient de s’exprimer, ils sont plus d’une centaine de participants en présentiel et en ligne, en provenance du monde entier, à prendre part à la 2e édition du Benin Workshop on Artificial Intelligence (BWAI). Cet événement dédié à l’intelligence artificielle s’est déroulé à l’amphithéâtre Etisalat de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) du 20 au 24 décembre 2021.
A l’occasion de la cérémonie d’ouverture officielle, le mardi 21 décembre 2021, le professeur Aliou Saïdou, 2e vice-recteur de l’UAC, chargé de la recherche universitaire a fait savoir que «cette belle initiative de l’Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI), soutenue par le Centre d’Excellence d’Afrique en Sciences, Mathématique, Informatique et Applications (CEA-SMIA), qui a commencé depuis quelques années et réunies les différents acteurs pour des réflexions concrètes sur l’intelligence artificielle, est celle qu’il faut pour avancer sur la route du développement». En effet, poursuit le 2e vice-recteur, elle s’inscrit dans la vision de l’UAC, qui se veut, à l’horizon 2023, une université du 3e millénaire, autonome et ouverte sur le monde, qui fournit des ressources humaines de qualité et des résultats de recherche adaptés aux besoins de développement du Bénin et des nations.
L’objectif de cette initiative est de promouvoir le développement des systèmes intelligents «made in Africa». Au nom de l’IFRI, qui a initié l’événement, le professeur Eugène Ezin, son directeur, a souligné que l’Intelligence Artificielle (IA) fait appel à l’innovation et c’est une activité importante pour la jeunesse et le monde scientifique. Communications, tutoriels de prise en mains et autres activités interactives sont les différents moments forts de cette activité. Les regards sont désormais tournés vers la prochaine édition.

Adjéi KPONON

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents

Santé et Bien- être

L’utilisation du bouillon communément appelé « cube » devient aujourd’hui, chose récurrente dans nos habitudes culinaires.