1er Gouvernement de Patrice Talon II pour le quinquennat 2021-2026 : Quels ministres pour diriger les trois ordres de l’enseignement ? - Journal Educ'Action

1er Gouvernement de Patrice Talon II pour le quinquennat 2021-2026 : Quels ministres pour diriger les trois ordres de l’enseignement ?

2 mins read

Aussitôt après l’investiture, dimanche dernier dans l’enceinte du stade Charles de Gaulle, à Porto-Novo, du président de la République Patrice Talon réélu pour un nouveau mandat, des informations persistantes autour de la formation du premier gouvernement du quinquennat 2021-2026 affolent l’opinion. De sources bien renseignées, la liste des membres du nouveau gouvernement sera connue, ce jour mardi. Du coup, on peut bien s’interroger sur l’identité des anciens nouveaux ou nouveaux ministres des trois ordres de l’enseignement, priorité de l’Etat. Il est un secret de polichinelle que le président de la République n’épouse pas le modèle éducatif actuel avec 70% des apprenants dans l’enseignement secondaire général et seulement 30% dans l’enseignement technique et la formation professionnelle. Dans son discours d’investiture, il a réitéré son engagement politique d’inverser les tendances avec une primauté pour l’EFTP, l’Enseignement, et la Formation Technique et Professionnelle. Une option éducative qui va se matérialiser en grande partie par la construction d’une centaine de lycées techniques et thématiques pour le quinquennat.
L’école béninoise, dans cette nouvelle dynamique, a besoin d’hommes ou de femmes ministrables qui épousent, portent et impulsent cette vision orientée enseignement technique et la formation professionnelle avec une forte capacité d’insertion professionnelle des apprenants sortis. Tout en reconnaissant que les ministres actuels au poste n’ont nullement démérité, chacun ayant donné le meilleur de lui-même pour améliorer la gouvernance et le pilotage du système éducatif béninois, le premier gouvernement de l’ère Talon II aura le mérite de faire connaître ou de faire voir les anciennes nouvelles ou les nouvelles personnalités qui vont présider aux destinées des trois ordres de l’enseignement.
Pour l’heure, le suspense reste entier dans le rang des populations, en l’occurrence au sein des acteurs de l’éducation qui vont être situés sous peu.

Serge David ZOUEME

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents