1er à l’examen du BAC 2022 avec 18,45 sur 20 : Lanré Mahfouz Houessou veut devenir scientifique pour servir le Bénin - Journal Educ'Action
/

1er à l’examen du BAC 2022 avec 18,45 sur 20 : Lanré Mahfouz Houessou veut devenir scientifique pour servir le Bénin

14 mins read

On connaît depuis quelques jours, les meilleurs au Baccalauréat, session de juin 2022. La Direction de l’Office du Baccalauréat (DOB) a déclaré 1er au Bac, Lanré Mahfouz Houessou qui a obtenu 18,45 de moyenne sur 20. Elève en série D, il est désormais un ancien apprenant du collège catholique Notre Dame de Lourdes de Porto-Novo, un établissement confessionnel. Lanré Mahfouz Houessou, jeune garçon de teint noir, âgé de 18 ans, est devenu célèbre au Bénin et ailleurs, se distinguant comme un apprenant hors-pair, ayant battu le record de l’excellence au Bac 2022. Educ’Action consacre un dossier pour découvrir Lanré Mahfouz Houessou, son parcours et ses secrets de réussite. Lisez plutôt !

Lanré Mahfouz Houessou est le quatrième enfant d’une fratrie de six enfants. Il est le premier au baccalauréat 2022 sans être issu d’une famille aisée ou nantie pour présumer qu’il a bénéficié de toutes les conditions pour être le meilleur au Bac. Originaire de Kouti dans la commune d’Avrankou, son père Wabi Houessou, est un guérisseur traditionnel, qui se trouve être une personne porteuse de handicap moteur. Sa mère Dossi Moudjibath Adoun est une vendeuse de riz dans un coin de rue. Depuis quelques jours, la joie est partagée dans la concession avec cette prouesse qu’a réalisée Mahfouz. À la rencontre des parents de Mahfouz Houessou, son père est installé dans un appartement sur son lit entouré de potions et de bouteilles contenant divers produits traditionnels de guérison. À ses côtés, Mahfouz a souvent sa place sur une chaise, écoutant religieusement son père et se mettant à ses services de façon ponctuelle. Sur le visage du père de Mahfouz se lisait une fierté : « Mahfouz nous a honorés dans la famille, il vient de prouver qu’il est un enfant travailleur », confie son géniteur.

Le parcours académique du jeune Mahfouz

Mahfouz Houessou a fait ses études primaires à l’EPP d’Avrankou-Houézè (Groupe A) avant d’entamer les études secondaires au CEG 1 d’Avrankou. Il obtient le Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) en 2018 avec une performance très appréciable. Au sujet du cursus scolaire du premier du Bénin au Bac 2022, le père du lauréat nous renseigne à suffisance sur le parcours combien édifiant et élogieux du garçon. « Mahfouz a été le premier de son collège et de toute la commune d’Avrankou en ce temps et plusieurs prix lui ont été décernés pour l’encourager. J’ai donc vu en lui un talent et je me suis empressé de l’inscrire en série C, dans son collège pour le second cycle de ses études secondaires », témoigne son père Wabi Houessou. Faisant son petit bonhomme de chemin, Mahfouz réussit à avoir le baccalauréat série C en 2021 avec une moyenne de 11,50. Insatisfait, Mahfouz a commencé à nourrir l’ambition de faire partie des meilleurs au baccalauréat avec une mention Très bien. Cette ambition est partagée par son père qui décide de l’accompagner dans ce sens. « Nous avons commencé à rechercher les meilleures écoles à Porto-Novo, et finalement tenant compte de nos moyens et de la qualité de la formation, je l’ai inscrit au collège catholique Notre Dame de Lourdes. J’étais obligé de lui louer un appartement non loin du collège pour qu’il continue les cours, cette fois-ci en Terminale D », clarifie le père de Mahfouz. Le jeune va bénéficier du soutien d’une de ses tantes, Anne Marie Savoèda, qui s’est installée auprès de lui à Porto-Novo pour gérer son quotidien, lui préparer à manger, veiller à sa bonne santé et son assiduité à l’école. Avec tous les efforts de ses géniteurs, Mahfouz a toujours rassuré qu’il se mettra au travail pour relever le défi de la mention au Bac. Ce qui motivait davantage ses parents à donner le meilleur d’eux-mêmes malgré leurs moyens limités.

Mahfouz, un apprenant curieux et persévérant

Dans son dernier établissement, le collège catholique Notre Dame de Lourdes de Porto-Novo, le jeune Mahfouz est très effacé. On le remarquait à peine dans la cour du collège, mais en situation de classe, il a surpris ses enseignants en étant premier de la classe à partir du premier trimestre de l’année. Ayant connu Mahfouz en une seule année scilaire, les enseignants de matières scientifiques, notamment de Mathématiques et de Physique Chimie Technologie, ont été sidérés par les capacités du candidat. Très vite, les exploits du jeune Mahfouz ont été signalés à l’administration du collège. Selon le Révérend Père Alexis Afagnon, directeur du collège catholique Notre Dame de Lourdes de Porto-Novo, les enseignants de Mahfouz ont décelé ses talents et souhaité qu’il soit suffisamment accompagné pour mieux exceller. « On a vu un terreau fertile en lui et on l’a encadré en conséquence. Pendant l’année scolaire, il a exprimé le besoin d’être accompagné en français et en SVT. Nous n’avons pas hésité à le renforcer dans ce sens », confie le directeur du collège, qui reconnaît par ailleurs que Mahfouz Houessou avait une bonne base. Sur les qualités du lauréat, le directeur du collège révèle que ce premier au baccalauréat est resté « un élève persévérant, entier et surtout qui ne fait pas les choses à moitié.» Pour preuves, le Révérend Père Alexis Afagnon précise que même dans les matières que les élèves semblent banaliser, Mahfouz y met le plus grand sérieux et c’est vraiment un avantage pour lui de ne pas prendre les choses à la légère et d’aller à fond. C’est ce qu’on a pu observer, poursuit-il, à l’examen du Bac où en EPS, il a eu la note de 18 et dans les matières facultatives, il a obtenu 4 avant d’arriver à prendre la première place devant tous les candidats à cet examen. En homme de Dieu bon teint, le Père Directeur du Colllège catholique Notre Dame de Lourdes de Porto-Novo affirme : « C’est avec joie et action de grâce que nous avons accueilli cette nouvelle de ce que le premier du Bac 2022 provient de notre établissement, qui a d’ailleurs eu un taux de 94,92% de réussite, bien qu’étant l’établissement ayant envoyé le plus de candidats au baccalauréat. »
Parmi les enseignants qui ont encadré Mahfouz Houessou, son professeur de philosophie garde de très bons souvenirs du garçon. Judicaël Kintogandou laisse entendre : « C’est un génie, animé d’une curiosité exceptionnelle. Il doute pour aller à la vérité, c’est un pur cartésien. » Fier d’avoir été enseignant du premier au Bac 2022, les qualités du jeune Mahfouz sont à citer une à une par le philosophe Judicaël Kintogandou qui trouve son apprenant pertinent, humble, effacé et toujours au travail. Appréciant davantage Mahfouz, le professeur de philosophie martèle qu’il a l’art de collaborer avec ses camarades, de rechercher la fine fleur de la pensée, tient compte des appréciations données sur ses copies et dérange le professeur pour savoir ce qui est à améliorer dans sa prestation.

Qualités et secrets de réussite de Mahfouz

Mahfouz est resté un enfant obéissant et docile auprès de ses parents. « Mon fils, je l’ai toujours trouvé sage. Quand tu lui commandes quelque chose, il exécute rapidement et te donne satisfaction. Quant aux études, je l’observe apprendre ses cours et il lui arrive de veiller tard la nuit jusqu’au petit matin avant d’aller se coucher », témoigne le père du nouvel étudiant.
Mahfouz, reconnaît qu’il est un homme de défis et d’objectifs : « être parmi les meilleurs au Bac, c’est un objectif que je me suis fixé et j’ai travaillé pour obtenir ce résultat ». Il poursuit en énonçant ses secrets de réussite qui lui paraissent très banals : « Mes principes sont de travailler, s’organiser méthodiquement, se donner à fond, écouter les conseils des aînés et prier.» Dans ses relations sociales, Mahfouz semble ne pas avoir de complexe. « Je suis ami à tout le monde, je m’emploie à aider mes camarades qui me sollicitent pour des explications, je ne suis pas renfermé, bref partout où je passe, je crée la bonne ambiance avec mon entourage », confie le premier au Bac 2022. Par ailleurs, Mahfouz n’est pas que travailleur, il a ses distractions comme écouter la musique, faire la marche, pratiquer la gymnastique et d’autres activités sportives. Plusieurs membres de l’administration et les vendeuses du collège catholique Notre Dame de Lourdes de Porto-Novo se plaisent à l’appeler ou le surnommer « Adjahoui », pour sa passion de la musique traditionnelle et surtout qu’il vient de Avrankou, la terre natale de ce célèbre chanteur traditionnel. « Mahfouz fredonne souvent les airs de morceaux de l’artiste Adjahoui lorsqu’il se retrouve entre ses camarades », renseigne l’un de ses préfets de discipline au collège Notre Dame.
Lanré Mahfouz Houessou a des rêves pour la suite de ses études. Sans donner de précisions, il envisage étudier dans un domaine purement scientifique avec le souci de servir sa nation et de contribuer à son développement. Le père de Mahfouz, quant à lui, souhaite que l’Etat accompagne son fils pour concrétiser ses rêves.

Obed SAGBO (coll)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les plus récents