banner ong educaction

l Une mention « Très honorable » pour Raoul Christian Adekou

La salle de soutenance de l’Ecole doctorale pluridisciplinaire de la FLASH a servi de cadre à la soutenance de thèse doctorale de Raoul Christian Adekou, le mercredi 22 novembre 2017.

Devant une salle pleine à craquer et face à un jury de quatre membres présents, l’impétrant a présenté sa thèse portant sur le thème : « professionnalisation » ou « professionnalisations » ? le paradoxe de la formation dans les écoles normales d’instituteur et établissements privés de formation d’instituteur au Bénin.

L’instant est solennel. « Le jury convié pour apprécier cette thèse est composé comme suit : Président : Professeur Attiklemey Kossivi, Rapporteur : Professeur Abdel Rahamane Baba-Moussa, Examinateurs : Docteur Afasata Paré-Kaboré, Marguérite Altet et Patrick Houessou. Après vous avoir écouté dans le cadre de la présentation de cette thèse, après avoir répondu aux diverses sollicitations des membres du jury, le jury a constaté que vous avez fait une bonne prestation. Le jury a également apprécié les réponses que vous avez apportées aux différentes questions et il vous décerne la mention très honorable ». C’est le résultat issu des délibérations du jury après plus de quatre heures d’échanges.. Au milieu des applaudissements nourris, Attiklemey Kossivi continue : « A partir de maintenant, au-delà de toute autre considération, nous vous déclarons Docteur de l’Université d’Abomey-Calavi ». En effet, afin de savoir si le stage de professionnalisation constitue-t-il un dispositif professionnalisant dans le système éducatif béninois, la recherche de Raoul Christian Adékou a eu pour objectifs : (i) d’identifier les compétences mises en œuvre par les élèves-maitres, (ii) d’identifier les types de profils des élèves-maîtres et, enfin, (iii) de comprendre le processus de professionnalisation des élèves-maîtres au cours de leur formation à l’école de formation des instituteurs. Pour le président du jury, l’impétrant a réussi à montrer que la professionnalisation des enseignants est problématique dans le système éducatif. Désormais Docteur en Sciences de l’éducation, Raoul Christian Adékou, explique que cette recherche a permis de faire ressortir les pratiques observées dans la formation des élèves-maîtres. Après les trois années de recherche sur le terrain, le nouveau docteur tire la sonnette d’alarme en montrant que nous ne formons pas des enseignants réflexifs mais ils ont tous le même profil. A l’issu de leur formation, les instituteurs « n’ont pas le profil qui est attendu, ils n’arrivent pas à acquérir les compétences qu’il faut et ils sont tous formés de la même façon aussi bien dans les écoles normales publiques que privées » conclut-il. Pour y remédier, Docteur Raoul Christian Adékou propose de recruter des élèves-maitres qui ont les compétences disciplinaires requises et de bonnes bases en français afin que, une fois à l’école normale, l’accent soit mis sur les compétences professionnelles.

Adjéi KPONON

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.