banner ong educaction

Le sociologue au Bénin | Un métier aux multiples facettes

Perçue par les étudiants comme une passerelle vers le chômage, la sociologie connaît, aujourd’hui, moins d’engouement qu’hier.

Dans cette production, Educ’Action a voulu connaître le rôle et la mission du sociologue dans la société. C’est plutôt vers une découverte des multiples facettes de ce métier que les acteurs nous ont conduits. Sur les traces du sociologue …

Vue comme la science qui étudie les êtres humains dans leur milieu social, la sociologie est une branche et une discipline des sciences humaines et sociales qui a pour objectif de rechercher des explications et des compréhensions typiquement sociales. Pour Agnès Adjou Moumouni, professeur de sociologie et ancien chargé de programme à la coopération Suisse au Bénin, le Sociologue, « c’est quelqu’un qui est intimement lié à sa société, qui analyse les faits qui se produisent dans sa société. Il analyse aussi, les normes sociales et aide à l’adaptation de ces normes, à l’évolution de sa société.» Une définition que vient résumer le Professeur Albert Tingbé Azalou, sociologue enseignant au département de sociologie et d’anthropologie de l’Université d’Abomey-Calavi, « le sociologue, c’est celui-là qui étudie tout type de phénomène social. »

Rôle du sociologue …

« La sociologie a été créée dans un contexte de crise en Europe. Une crise liée à la révolution industrielle, où il fallait inventer une nouvelle société. Mais, avant d’inventer cette nouvelle société, il faut d’abord l’analyser, la décrire », a rappelé Rock Houngnihin, sociologue et Secrétaire général de la Société Béninoise de Sociologie et d’Anthropologie (SOBESA) pour faire ressortir la fonction du sociologue. Une fonction qui est basée sur l’analyse des faits de sociétés. « Du moment où, nous sommes dans une société et que la crise existe dans tous les paliers de la réalité sociale, le sociologue a simplement pour rôle de les analyser au-delà de ce que le commun des mortels peut observer. On dit souvent que le sociologue, est un éveilleur de conscience », a-t-il déclaré. Une vérité que confirme le professeur Albert Tingbé Azalou rencontré dans la cour de la ex Faculté des Sciences Humaines et Sociales. Il affirme, très convaincu : « le sociologue prend conscience des problèmes de la société, établit des diagnostics par rapport aux problèmes sociaux ». Selon le professeur, ce dernier joue le rôle de médecin. Et pour cause, « il propose des approches pour résoudre les problèmes, il est au chevet des pathologies d’Etat liées au système social. Donc, c’est un homme qui est au courant des fonctionnements du système social, qui a des atouts pour faire des recherches et contribuer à l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques.

Difficulté des sociologues...

Il y a un problème de reconnaissance de cette discipline surtout parce qu’elle n’est pas enseignée au collège. « Au Bénin fondamentalement, cette science n’est pas encore reconnue surtout parce qu’elle n’est pas enseignée au collège… la sociologie, ce n’est qu’à l’université qu’on l’enseigne », a fait savoir le professeur de sociologie, Roch Houngnihin, avant de souligner une autre difficulté qui relève de l’organisationnel. « Deuxièmement, nous avons un problème d’organisation à l’interne… nous ne sommes pas assez organisés ». Rencontré au campus d’Abomey-Calavi, lors d’une conférence sur le rôle du sociologue, Agnès Adjou Moumouni, professeur de sociologie a déclaré : « il n’y a pas de problème qu’on ne puisse pas résoudre ». Occasion pour elle de prodiguer quelques recommandations à l’endroit de ses pairs. « Nous devons seulement, valoriser notre discipline, nous faire connaître autrement, en essayant de répondre aux préoccupations de nos populations. », a-t-elle conseillé. Quand il y a des troubles, poursuit-elle, soyons là pour monter que nous sommes nous-même responsables et qu’avec réflexion, nous pouvons faire face à nos obligations au sein de la société et pouvoir nous développer en nous appuyant sur nos valeurs.

Le chômage des sociologues au Bénin…

Le Professeur Agnès Adjou Moumouni estime que le problème de chômage est général. Elle pense que la responsabilité est partagée. En ce qui concerne les fondateurs de chaque discipline, ces derniers, doivent accompagner les jeunes à relever le défi. A l’en croire, ceci passe par « des stages, des travaux de recherches, le travail au sein des organisations non gouvernementales, le travail dans des projets ». Parlant du rôle qui convient sans doute aux jeunes, le Professeur Agnès Adjou Moumouni affirme « … que les jeunes essaient aussi de se chercher en travaillant, n’attendez pas toujours les grands moyens », a-t-elle conseillé pour conclure. Ce défi de chômage des jeunes sociologues au Bénin peut connaître une réussite à la condition « que les sociologues commencent par avoir des initiatives, créent des structures, créent également l’emploi dans le sens justement de participer au développement national », a souligné le professeur Albert Tingbé Azalou. Loin de prodiguer seulement des conseils aux sociologues, le professeur appelle à la responsabilité du pouvoir « … que l’Etat prenne conscience de sa responsabilité à promouvoir la sociologie pour le bien-être des communautés ».

Giraud Togbé

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.