banner ong educaction

Revue de Presse | Algérie : 354 cas de tricheries enregistrés pendant le baccalauréat 2018

Elle repasse le baccalauréat trois décennies après avoir laissé les bancs.  C’est la nouvelle peu ordinaire qui a retenu l’attention des média algériens lors de la session 2018 du baccalauréat, ouverte le 20 juin dernier.

 

La personne, auteure de ce geste est une femme mariée, mère de quatre enfants dont l’aîné  a 28 ans cette année,  clarifie Algérie Presse Services (APS).  Elle a pour nom Chérifa Lehchili et  est  native de la ville de Mila, poursuit  le grossiste de l’information en  Alger.  Son ultime rêve  est de décrocher le baccalauréat qu’elle repasse cette année pour la 4ème fois après avoir quitté les bancs de l’école en 1985, soit après plus de trois décennies,  ajoute APS.

Toujours  sur l’actualité  du bac en Algérie, le site www.20minutes.fr informe que tout le pays est coupé de l’internet pendant le baccalauréat. La  mesure a été  prise pour empêcher les tricheries, signale   Le Monde qui précise que la coupure d’internet a duré deux heures par jour.

Les réseaux sociaux sont donc   bloqués pendant le déroulement  du bac,  déduit  Huphpots Maghreb. Ceci  pour empêcher   à quelques  sous- doués  de tricher, commente sputniknews.com.

Pour Jeune Afrique,  la décision, quoique bonne  a occasionné des manques  à   gagner  aux entreprises    du pays. Le journal panafricain, rappelle que les autorités en sont arrivées à cette mesure parce que les baccalauréats sessions 2016 et 2017 ont été entachés de plusieurs cas de fraudes.

 Malgré  la mesure pour contrer les fraudes cette année, 354 cas de tricheries ont été enregistrés regrette Radio Algérie.  83% des tricheurs sont des candidats libres, souligne Algérie Presse Services.

Les candidats libres,  déchiffre Algérie Online représentent 40% de l’effectif total  d’apprenants  ayant été à l’assaut de cet examen. Ils sont 709.448 candidats  parmi lesquels 202 ont été exclus pour cause de retard,  rapporte Radio Algérie.

Restons  dans le climat  des examens de fin d’année pour signaler avec Educ’Action  qu’en France 743.158 candidats ont planché pour le baccalauréat  2018 la semaine dernière. Ils sont répartis dans  4635 centres de composition.   Par rapport à 2017  le nombre de candidats a connu une évolution de 5%, croit savoir Radio France Internationale (RFI). Le plus jeune candidat a 11 ans 10 mois renseigne Educ’Action  qui indique que les résultats sont attendus  pour  le 06 juillet prochain.

Fin de cette revue de presse, je vous retrouve mercredi prochain.

Esckil AGBO