banner ong educaction

Burkina Faso | Education : Un réseau de 649 établissements clandestins démantelé

Au Burkina Faso, le ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation a mis la main sur un vaste réseau  d’établissements scolaires non autorisés.  Ils sont au total 649, nous apprend lefaso.net qui a pris part à la conférence de presse au cours de laquelle l’information est tombée.

 

Cet échange  avec les média  s’est tenu  le vendredi 07 septembre et a été animé par le Ministre en personne, Pr Stanislas Ouaro, souligne Afriquemidi.com.  Selon  le web journal panafricain,  423  desdits  établissements sont récupérables.  Ce qui n’est pas le cas des 226 autres. Ces derniers seront donc interdits de toute activité académique, à en croire Burkina24  qui déduit que pour la rentrée scolaire 2018 – 2019,   les portes de 226 établissements privés seront fermées.

 Pour en arriver là, rappelle fasozine.com,  les services techniques du ministère de l’Education nationale ont procédé   du 23 juillet au 04 août au recensement de toutes les structures privées d’éducation et d’enseignement sur le  territoire national.
 
 Quittons le pays des Hommes intègres pour nous rendre en Côte d’Ivoire où depuis le lundi 10 septembre, les écoliers, collégiens et lycéens ont repris le chemin de  leurs établissements respectifs.  Education nationale : Rentrée scolaire 2018 – 2019  ce lundi 10 septembre en Côte d’Ivoire, titre l’Agence  Ivoirienne de Presse (AIP). La reprise des cours est effective sur  tout le territoire national, croit savoir le journal L’Expression

C’est reparti pour  trois trimestres d’activités pédago- didactiques, indique koaci.com. Soit 33 semaines pour    un total de 1320 heures de cours, détaille Ivoirsoir.net  qui souligne que  l’année a démarré sous  le signe  de  «Civisme et engagement de tous pour une école de qualité».

Il s’agit en fait du  thème retenu pour  l’année scolaire 2018- 2018, explique  L’Expression qui nous rapporte que la Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle,  Kandia Camara, pour la circonstance,  a visité le Groupe scolaire Aghien I et II dans la commune de Cocody  (Est d’Abidjan)  et le Lycée Classique d’Abidjan-Cocody. Le but de cette démarche est de  se rendre compte de l’effectivité de la  rentrée, indique  l’Agence Ivoirienne de Presse.

 La rentrée  n’est pas encore effective au Bénin. L’heure est plutôt à la pré- rentrée où parents d’élèves, enseignants et autorités à divers niveaux sont de pleins pieds dans les préparatifs.

Le journal Educ’Action  fait également le devoir qui est le sien en cette veille  de rentrée. Dans un  dossier  qu’il a consacré aux préparatifs,  l’hebdomadaire spécialisé dans les questions d’éducation au Bénin  fait remarquer une  faible affluence devant les stands de vente de fournitures scolaires. A moins d’une semaine de la rentrée : Des parents  d’élèves réticents, vendeurs et couturiers se plaignent, écrit le journal.   Les autorités  du système éducatif ne manifestent quant à elles,  aucune hésitation.

Le Professeur Mahugnon Kakpo des  enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle a déjà mis à la disposition des usagers du monde scolaire  les nominations des directeurs, proviseurs, censeurs, surveillants généraux, nous apprend Nord Sud Quotidien.  La nouvelle liste des chefs d’établissement  fait suite aux mutations nationales des enseignants, rendues publiques  il y a environ deux semaines, nous rappelle le journal de Raoul Hounsounou.

Fin de cette revue de Presse, je vous retrouve la semaine prochaine pour un nouveau numéro.

Esckil AGBO