banner ong educaction

Paralysie des activités scolaires | Les instituteurs de Djougou, Matéri désertent les classes pour non paiement de primes de rentrée

La situation se vicie dans le sous secteur des Enseignements Maternel et Primaire au Bénin. Après leurs collègues de Bassila, les instituteurs et institutrices en poste dans les écoles maternelles et primaires publiques de Djougou et Matéri viennent de déposer les craies, désertant salles de classes et abandonnant apprenants pour signifier aux autorités du système éducatif béninois leur dose d'indignation.
 
A l'origine du débrayage parcellaire, le non paiement des primes de rentrée á ces franges d'enseignants, a appris ce mercredi Educ'Action, de source échappée. 
 
A l'antipode de bien de leurs collègues intervenant dans la partie méridionale du pays et bien d'autres localités encore, ils ont été laissés pour compte dans l'octroi des primes de rentrée dont ils ont également droit et pour alerter l'opinion sur cette situation qu'ils qualifient de deux poids deux mesures, ils ont décidé de quitter le cadre scolaire pour se faire entendre. 
 
Selon la même source, cette situation dure depuis lundi dernier avec des apprenants sans maîtres.
 
Serge David ZOUEME 

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.