banner ong educaction

Dans le cadre de son programme « We are the future » | Le CEG Affamè reçoit le message de l’ONG Educ’Action

Le jeudi 04 mai 2017, une délégation de l’ONG Educ’Action a foulé le sol du CEG Affamè situé dans la commune de Bonou, dans le département de l’Ouémé.

Cette descente s’inscrit dans le cadre du programme « We are the future » de l’ONG Educ’Action qui vise à encourager les apprenants, notamment les filles à aller le plus loin possible dans les études, à éviter les grossesses précoces qui hypothèquent leur avenir, à faire de l’excellence, leur repère. Cette séance de sensibilisation a eu lieu en présence du corps enseignant du CEG et de son Directeur, Armand Affognon.

LONG EducAction au CEG affame 03

«Educ’Action ! Action ! Educ’Action ! Impact ! Educ’Action ! Excellence, Excellence, Excellence ! », C’est par ce cri de ralliement que le Coordonnateur du département de l’Ouémé, de l’ONG Educ’Action, Moshé Assogba, a lancé la sensibilisation de ce jeudi 04 mai. Devant un parterre impressionnant d’enseignants, d’élèves et de parents d’élèves, Educ’Action a rappelé que la jeunesse est le fer de lance du développement ! « Vous êtes l’avenir du Bénin. L’Afrique a besoin de vous, le monde a besoin de vous ! Soyez des réservoirs qui reçoivent tout autant les compétences livresques que celles de la vie, du savoir-vivre ». Ainsi parlait le président de l’ONG Educ’Action, Ulrich Vital Ahotondji, pour encourager ces apprenants à faire de la culture de l’excellence un état d’être. Dans la projection de témoignage filmé qui a ouvert sa communication, le Président de l’ONG, a laissé découvrir aux apprenants, l’histoire d’une fillette de 13 ans, précocement tombée enceinte en classe de 5ème. La petite Doris qui retenait à peine ses larmes dans ce témoignage a été mise enceinte par un élève de la classe de 4ème qui a renié la paternité de l’enfant qu’elle porte. Désemparée, elle ne savait à quel saint se vouer...» Autour de ce témoignage écœurant, le communicateur a touché la sensibilité des apprenants en leur recommandant fortement d’emprunter le chemin tortueux de la vertu et de l’effort qui finit par glorifier au bout de la persévérance. Il a rappelé les taux d’achèvement en terminale qui s’élèvent à environ 28% aujourd’hui alors qu’à l’entrée en 6ème, le Bénin tourne autour de 66%.  Ces statistiques illustrent à merveilles, le fort taux d’abandon que le système éducatif béninois connaît. Le communicateur a exhorté les apprenants à prendre soin de leurs études, à toujours se fixer un objectif  de vie et à éviter les mauvaises compagnies. Il a prié les élèves à beaucoup dialoguer avec leurs parents et éducateurs, à écouter les conseils avisés des sages. Prenant la parole, le surveillant général  du CEG Affamè, Eugène Agonvinon, qui a été le facilitateur de cette sensibilisation, a témoigné toute sa reconnaissance à Educ’Action pour le déplacement et pour le message délivré. Il a souhaité que les descentes de Educ’Action dans les collèges de la vallée soient plus fréquentes. C’est alors que l’ONG Educ’Action, à travers la voie d’un de ses Coordonnateurs Raymond Adio, a promis installer dans les meilleurs délais, un club Educ’Action au CEG Affamè. Une nouvelle largement applaudie par les élèves et le corps enseignant. C’est sur cette note de gaieté que cette sensibilisation du programme « We are the future » de l’ONG Educ’Action a pris fin. Ce Programme vise à faire de la culture de l’excellence, un repère pour les apprenants. Il renferme plusieurs projets dont zéro grossesse en milieu scolaire, clubs Educ’Action, l’école des parents etc.

Josué AFLIYA