banner ong educaction

Examen du baccalauréat 2018 en France : 753.148 candidats ont effectivement composé, les résultats attendus le 6 juillet

Alors qu’au Bénin, on joue à la rallonge de l’année scolaire avec les examens de fin d’année prévus pour le mois de juillet 2018, les apprenants français portant le titre du candidat ont planché, toute la semaine écoulée, pour l’examen du baccalauréat, session de juin 2018.

 

Ils étaient au total 753.148 lycéens et candidats libres répartis dans 4.635 centres de compositions pour l’examen du baccalauréat démarré le lundi 18 juin 2018 en France. Selon les statistiques publiées par le site rfi.fr, il s’agissait d’un nombre record en hausse de 5 % par rapport à 2017. Le plus jeune des candidats a 11 ans et 10 mois pendant que le plus âgé porte fièrement ses 76 ans. Si tout semble bien s’organiser, des observateurs du système éducatif français redoutent deux éléments majeurs qui pourraient affecter les compositions du bac 2018. Le premier a rapport avec la grève de la Société Nationale des Chemins de fer Français, la SNCF, prévue du lundi 18 au vendredi 22 juin avec en perspective des difficultés de transport pour les candidats qui devraient se rendre dans les centres d’examens. Quant au second, il est lié à l’ouverture de la Coupe du monde qui concentre devant les postes téléviseurs les fanatiques du football, en l’occurrence les jeunes français qui tiennent à supporter de loin l’équipe française engagée dans la compétition. A la lumière de ces réalités qui pourraient survenir à tout instant pendant la période des compositions, un dispositif spécial examen a été mis en place dans les gares pour guider et accompagner les candidats, ceci en réponse à l’appel du ministère de l’éducation français à anticiper d’éventuelles difficultés. « Un retard d’une heure maximum sera accepté pour difficulté de transport, si possible avec un justificatif », constitue l’une de ces mesures prises, argumente le site rfi.fr.
Outre les candidats, 174.000 examinateurs et correcteurs étaient aussi commis pour surveiller et veiller au bon déroulement de l’examen, avec une attention particulière portée sur la lutte contre la fraude puis à la correction de quatre millions de copies. Conformément au calendrier distillé, les examens du baccalauréat se sont officiellement achevés, hier lundi 25 juin, pour les filières scientifiques (S) et littéraires (L). Mais déjà le vendredi 22 juin, ils ont pris fin pour la filière économique et sociale (ES). Quant aux résultats, ils seront connus le vendredi 6 juillet 2018 et les rattrapages s’étaleront jusqu’au 11 juillet. On saura alors quel est le taux de réussite du bac 2018. Il faut rappeler que 87, 9 % des candidats de 2017 avaient empoché le diplôme l’an passé mais plus d’un jeune sur cinq (21 %) âgé de 18 ans n’avait pas eu le bac.

Serge David ZOUEME