banner ong educaction

La trahison entre les copines !

Un cri se faisait entendre depuis la classe de la 2nde AB du collège. Adjoua et Bintou, autrefois meilleures amies, sont sur le point d’en venir aux mains.


Pourquoi tant de cris ?
Pourquoi deux bonnes amies devraient en arriver aux mains ?
Ces questions fusaient de partout. Autant leurs camarades étaient curieux, autant les professeurs depuis les autres classes, tentaient de comprendre ce qui se passait dans la salle d’à côté.
Pour rompre cette soif, Gbéké, l’une des amies communes d’Adjoua et Bintou se prononce :
- Adjoua, Bintou, qu’est-ce qui vous arrive au juste ? Et pourtant vous êtes tout le temps ensemble ; vous êtes de très bonnes amies aux yeux de tout le monde non ?
- Gbéké, laisse-moi pour que j’en finisse avec elle, fille de mœurs légères. Une amie qui trahit sa copine ne mérite rien d’autre qu’une humiliation publique, répond Adjoua en appliquant une bonne claque qui projeta Bintou sur le sol de la cour de l’école.
Bintou, toujours au sol, les larmes aux yeux, prit la parole en essayant de calmer son amie Adjoua.
- Nous sommes des amies. Pourquoi ne pouvons-nous pas régler cette histoire comme des filles matures. Es-tu obligée de faire une scène ?
A ces propos, Adjoua se jeta de plus belle sur Bintou pour la rosser de coups de poing sur toutes les parties de son corps et par la même occasion, déchira son uniforme kaki.
La scène regroupa tant de monde, tant de curieux, tant de moqueurs mais aussi des gens qui attendaient impatiemment qu’on leur retrace les raisons d’une telle dispute.
M. Bayo, le surveillant du collège, lanière en mains, tenta de disperser le monde pour avoir accès à la scène.
- Suivez-moi à la direction, on va régler tout ça une fois pour de bon, rétorque M. Bayo.
Non, tout se règlera ici devant tout le monde, exactement comme cela a commencé, reprend une voix masculine qui s’avança vers le surveillant.
- Permettez-moi de régler cette histoire au vu et au su de tout le monde, demanda respectueusement Daryl au surveillant.
- Que savez-vous de ce qui se passe ? Parlez-nous alors, dit le surveillant.
Adjoua s’approchant du jeune Daryl, élève en classe de Tle dans le même collège, essaya d’empêcher ce dernier de parler mais en vain. Il prit la parole.
- Il y a de cela quelques mois, je me suis rapproché d’Adjoua pour demander son aide afin de pouvoir sortir avec sa copine Bintou. A ces premières révélations, Bintou, tête baissée, souleva son regard en direction de Daryl. Celui-ci continue.
- Mais au lieu de m’aider, elle m’en a dissuadé. Elle m’a dit qu’elle était bien meilleure que Bintou en me proposant de sortir en cachette avec elle. Je me suis laissé à son jeu dans l’espoir de finir un jour avec ma Bintou. Alors comment accepter qu’Adjoua désigne Bintou de traître pour avoir appris que je la quittais pour Bintou à qui elle a caché notre histoire.
- Et pourtant, je n’ai jamais cessé de te dire que je ressentais quelque chose pour Daryl et à chaque fois, tu me disais qu’il n’en vaut pas la peine. Quelle trahison ! ajouta Bintou, tout en se levant du sol.
Stupéfaits par une telle révélation, tous se retournèrent contre Adjoua pour lui trouver autant de noms, synonyme de la trahison.

Estelle DJIGRI