banner ong educaction

Dr Zayd Olatoundji à propos des premières menstrues chez l’ado : Utiliser les calculs pour éviter de tomber enceinte, c’est la plus mauvaise méthode de contraception

Phénomène naturel de la vie d’une femme, les menstrues communément appelées règles apparaissent à un certain âge pour témoigner de la maturité de la jeune fille.

L’apparition de ces règles rend la femme apte à porter une grossesse si celle-ci se livre à des rapports sexuels. Beaucoup d’adolescentes vivent leurs premières menstrues avec panique. Dans ce numéro d’éducation sexuelle, le Dr Zayd Olatoundji, médecin gynécologue obstétricien apporte des clarifications sur ce qu’il est nécessaire de savoir sur cette période de la vie d’une femme.

Educ’Action : C’est quoi les menstrues dans la vie d’une jeune fille ?

On peut définir les règles, comme un écoulement de sang qui s’extériorise par les organes génitaux externes et qui apparait avec une certaine périodicité chez la femme déjà en activité génitale. Et ces règles marquent la fin d’un cycle (l’espace de temps entre l’apparition de deux règles). Le cycle varie d’une femme à une autre. Il y a des cycles courts de 26 jours, il y en a aussi des cycles de 31 à 33 jours.

Comment se comportent les filles qui ont leur règle pour la première fois ?

La réaction n’est pas la même chez toutes les filles. L’âge d’apparition des règles diffère d’une jeune fille à une autre. Certaines peuvent l’avoir très tôt, déjà à 8 ou 9 ans, certaines un peu plus tard vers 13-14ans. En général vers 13-14ans, la fille est un peu plus informée de cette possibilité et a tendance à le prendre avec plus de sérénité. A un âge plus précoce, il y a, le plus souvent, une réaction de paniques. L’enfant va en parler aux parents comme si c’était une maladie. Dans ce cas, les parents devront aider l’adolescente.

Comment le parent doit-il préparer sa fille à sa première règle ?

Il faut dédramatiser la chose, parce que le plus souvent, c’est vécu comme un drame ou comme une maladie. Donc le parent doit expliquer que c’est un phénomène naturel et normal de l’évolution de la vie d’une femme. Il doit l’informer sur les notions de cycle et de durée des règles ; les règles d’hygiène qui devront suivre et surtout sur la possibilité qu’elle tombe enceinte si elle a des rapports sexuels.

Quels sont les soins qui doivent accompagner la jeune fille après l’apparition de ses règles ?
Une fois que la fille est mieux informée, elle doit prévoir les moments d’apparition des règles. Donc d’abord, ce serait d’avoir des garnitures sur elle pendant ces périodes ; de pouvoir faire des toilettes régulièrement sans avoir à mettre la main à l’intérieur pour éviter des surinfections et changer régulièrement de garnitures et de prendre bien soin de son corps.

Comment la jeune fille peut-elle calculer les cycles pour éviter de tomber enceinte ?

Pour un cycle de 28 jours, l’ovulation est caricaturée comme ayant lieu le 14ème jour. Les spermatozoïdes et les ovules ont une certaine durée de vie. Et c’est leur rencontre qui va donner la fécondation. Donc en général, on décrit une zone rouge de 3 jours avant et 3 jours après le 14ème jour pour être large. Mais dans la réalité des faits, c’est différent. On ne connait pas son cycle pour éviter une grossesse. Ça ne sert pas à grande chose. Selon la durée du cycle, le mode d’ovulation change et même d’un cycle à l’autre, le mode d’ovulation peut changer. Donc, il y a des femmes, sous certains cycles, qui vont ovuler beaucoup plus précocement que d’habitude. Si on veut utiliser des calculs pour éviter de tomber enceinte, c’est la plus mauvaise méthode de contraception. Donc je ne la conseillerai pas. Certains phénomènes comme des émotions, des séries de rapport sexuel intense peuvent entretenir et augmenter très vite les taux hormonaux dans l’organisme et aboutir à une ovulation beaucoup plus précoce que d’habitude et ça fausse tous les calculs.

Retrouvez le Dr Zayd Olatoundji sur sa page Facebook Dr zaydolotoundji dans ‘‘Gynécologie en Français facile’’

Ulrich Vital AHOTONDJI