banner ong educaction

Dialogue Parents/Enfants : Un bon départ pour une famille harmonieuse...

Dans la série sur les rôles de chaque composante de la famille, nous avons montré tout au long du mois de février, comment chacun contribue au bonheur de tous en assumant ses responsabilités au sein du foyer.

Un père protecteur et communicateur, une mère vertueuse et tendre, un enfant travailleur et respectueux, chacun apporte sa pierre à l’édifice. Dans la nouvelle série « d’Education à la Vie » que nous vous proposons à partir de ce numéro, nous sommes partis du constat que les familles se forment de plus en plus par accident. En effet, le jeune homme et la jeune fille se mettent ensemble parce qu’une grossesse non désirée intervient subitement. Et par la suite, les problèmes commencent, s’amplifient et le bonheur déserte le foyer. Cette série nous offre donc la possibilité de partir sur des bases solides et durables pour le bonheur des familles. Un bon départ est toujours un capital précieux sur le long chemin de la vie ensemble… Ornheilia Zounon, docteur en psychologie de la santé et enseignante chercheure au Département de psychologie et des sciences de l’éducation à l’UAC, ouvre ici quelques pistes de réflexions sur les implications d’une décision d’avoir un enfant.

Qu’implique la décision d’avoir un enfant ?

La décision d’avoir un enfant implique beaucoup de choses. La toute première implication est financière. Les parents doivent être financièrement prêts pour faire face non seulement au suivi de la grossesse si aucun souci médical n’intervient, mais aussi à la possibilité d’accoucher par la voie basse ou par césarienne. Il faut que les parents soient prêts à envisager les suites néo-natales. Lorsqu’on décide d’avoir un enfant, il est aussi bien d’avoir une certaine stabilité. En effet, la stabilité ici, ne veut pas signifier richesse, elle veut tout simplement dire un climat d’harmonie et de paix qui puissent permettre à l’enfant de s’épanouir. Il s’agit aussi d’un cadre de vie sécurisant où l’enfant n’est pas exposé aux infections, aux maladies etc...

... Donc, quand on prend cette décision, il faut s’assurer de tout cela. Une autre implication de la décision d’avoir un enfant est le soutien dont la mère devrait bénéficier. Ce soutien peut provenir de son conjoint, ou de sa famille, de sa mère ou sa belle-mère et de l’entourage. C’est déjà assez éprouvant de vivre une grossesse ou un accouchement pour ne pas être soutenue en ce moment-là. Il est bien de s’assurer qu’on va avoir de l’aide parce qu’on a besoin d’aide pour que soi-même ne fasse pas tout et tout seul. Ce n’est même pas possible au risque de s’exposer à des risques de dépression. Donc, le couple a véritablement besoin d’aide. C’est aussi essentiel de s’en assurer.

Que doit savoir une femme qui décide d’avoir un enfant ?

Une femme qui a un projet de grossesse doit savoir qu’elle sera dirigée par ses hormones pendant neuf (09) mois. Il va lui arriver de pleurer dans des situations dans lesquelles normalement elle ne pleurerait pas. Les sauts d’humeur, la frustration et la colère vont, par moment, s’ajouter à la cadence.

Dans quelle disposition mentale doit se tenir un couple qui attend un enfant ?

Un enfant doit se désirer et par le père et par la mère. Le couple qui attend un bébé doit donc être dans une disposition intérieure de quelqu’un qui accueille un invité de marque. S’il y a les moyens, il faut aménager la chambre du bébé à venir, se faire accompagner par un psychologue, donner suffisamment d’amour déjà au fœtus dans le ventre et prendre les dispositions idoines pour accueillir l’enfant physiquement. Toutes ces précautions offrent un mental heureux à la mère qui ne sent plus les peines de la grossesse. Et l’enfant lui-même naît dans une ambiance de bonheur. Il est donc important de vraiment désirer les enfants avant leur naissance.

Hermann M. SAGBOHAN & Ulrich V. AHOTONDJI