banner ong educaction

Courrier du lecteur : J’ai le BAC série C, je veux m’inscrire en Lettres. Mon pere s’y oppose. Que faire ?

Je viens d’avoir mon BAC, un BAC C. mais je suis à l’aise en Littérature. Je voudrais m’inscrire dans une filière littéraire mais mon père s’y oppose. Il va soutenir mes études si et seulement si je fais les mathématiques à l’Université. Comment puis-je le convaincre ? je vous en prie, aidez-moi.

 

REPONSE

Merci pour avoir fait confiance à Oncle Lajoie en vous confiant à lui. Avant de vous donner les quelques conseils que vous attendez de moi, permettez-moi déjà de vous féliciter pour avoir décroché votre Baccalauréat peu importe la mention dans des conditions d’année perturbée que tous, nous connaissons. Pour en venir à votre cas, je me dois tout d’abord de vous suggérer d’aller chercher votre relevé de notes dont la distribution a commencé depuis le lundi 20 Août dernier pour prendre fin ce jour, mercredi 22 Août 2018. Ensuite, avec votre père, faites-vous aider par un enseignant qui s’y connait dans les questions de l’orientation ou un spécialiste de l’orientation scolaire afin de disséquer le relevé de notes. Pour y arriver, il vous suffira juste d’apprécier matière par matière, vos performances. Relevez vos forces et faiblesses dans chacune des disciplines en lien avec les études universitaires de vos rêves. Ainsi, vous jugerez vous-même du réalisme qui caractérise votre choix en établissant la corrélation entre la filière choisie et les matières principales obligatoires qui prédisposent votre aptitude pour cette filière-là. Aussi, vous l’ignorez sans doute, il ne suffit plus aujourd’hui de justifier du baccalauréat peu importe la série pour prétendre s’inscrire dans n’importe quelle filière à l’Université. Si autrefois, la chose était possible, depuis la fin du mandat de l’équipe du Recteur Brice Augustin Sinsin, la validation de certaines matières dites obligatoires pour les séries au Baccalauréat conditionne la préinscrition dans telle ou telle faculté ou dans telle ou telle école ou institut sous tutelle des universités nationales du Bénin. S’il est vrai que votre papa pèche par son immixtion dans votre choix, il n’est pas moins vrai que si vous n’aimez pas la proposition de votre papa, vous resterez tout le temps en échec universitaire. C’est pour vous dire qu’à ce stade des études, le choix est toujours personnel. Toute proposition venant de son entourage n’est que conseil et avis. Même si je désapprouve la démarche et la méthode de votre père, souffrez que je vous dise qu’il ne manque pas de réalisme. Seulement, le hic est qu’il n’a pas à vous l’imposer. Il a plutôt à échanger avec vous et à vous amener à librement adhérer à sa proposition avec joie. Pour un arbitrage plus scientifique et dans le souci de ramener la paix entre vous et votre géniteur, il est recommandé que vous preniez part, avec lui (votre papa) aux journées de l’orientation des nouveaux bacheliers organisées par la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur (DGES). Ainsi, vous serez tous les deux sur les mêmes longueurs d’informations par rapport à vos positions antagonistes, car vous y trouverez des spécialistes chevronnés pour vous renseigner justement. De retour à la maison, et après échanges entre vous deux, le choix pourra enfin aisément se faire.
Oncle Lajoie