banner ong educaction

Courrier du lecteur : « J’aime ma fiancée qui a 2 ans de plus que moi, mais mes parents s’y opposent ! »

Bonjour Oncle Lajoie. J’admire beaucoup vos conseils qui sont très instructifs et je ne doute pas un seul instant que vous m’en donneriez pour la situation que je traverse. En effet, je m’appelle Brice, j’ai 26ans et j’ai un travail qui m’apporte le minimum dont j’ai besoin pour m’occuper de ma fiancée.

Mais mon problème, ma fiancée a 2ans de plus que moi et a déjà un enfant d’une erreur du passé. Cela ne me gêne guère mais mes parents ne l’acceptent pas et sont bien catégoriques sur la question, surtout celle de l’âge. Moi je l’aime et je sais qu’elle m’aime mais je ne voudrais ni la blesser à cause des nombreuses promesses qu’on s’est faites, ni offenser mes parents. Aidez-moi, que dois-je faire ?

REPONSE

Cher ami, Oncle Lajoie est à votre service ! Pour embrayer sur votre sujet, de telle réalité semble bien courante dans le monde de l’amour : l’homme qui est plus âgé que la femme ; ou la femme qui prend de l’âge sur l’homme. C’est bien une probabilité qui, pour ce que je sais, n’a jamais constitué, en elle seule, un obstacle à deux personnes qui s’aiment de convoler en juste noce. D’ailleurs, pour vous dire vrai, ma conjointe m’a volé sept (07) mois. Et donc, je ne vois vraiment où se trouve le problème.
Seulement qu’ici, tu évoques un autre problème qui pourrait être le réel motif de l’opposition de tes parents à cette union : ‘’ ma fiancée... a déjà un enfant d’une erreur du passé’’. Il me paraît bien clair, une fois encore, que tes géniteurs ne l’a veulent pas parce qu’elle aurait connu déjà une fois la maternité alors qu’ils voulaient pour toi une ‘’Sainte nitouche’’, ‘’une femme neuve sans tâche’’. Je m’excuse vraiment de l’ironie.
A la lumière de mon expérience, cher ami, l’amour, le vrai n’est pas sujet à des conditions, des critères préétablis. L’amour se manifeste entre des personnes qui s’attirent, s’acceptent, se comprennent et s’engagent résolument dans une vie à deux et pour la vie. J’avoue que les parents, du haut de leurs marres d’expériences, ont bien des choses à nous apprendre en matière de relation, de la vie à deux. Mais pas au point de s’interposer dans nos choix de vie, dans nos relations et entre celle avec qui nous décidons de forger notre couple pour l’éternité.
Cher ami Brice, tu as 26ans, tu es donc majeur. Mieux, tu besognes déjà. Je voudrais juste me référer à cette phrase que j’emprunte de toi : ‘’ ... j’ai un travail qui m’apporte le minimum dont j’ai besoin pour m’occuper de ma fiancée’’. C’est dire que tu n’es plus trop dépendant des parents ; ce qui te confère déjà une dose de liberté et de responsabilité pour opérer des choix de vie par toi-même.
Pour le respect que tu dois vouer aux parents, je te conseille sans que cela ne soit une contrainte, encore moins une obligation, de chercher à discuter avec eux ; leur expliquer que ta fiancée constitue ton choix de vie et qu’ils voudront bien l’admettre ainsi. Mais aussi, assure-toi qu’elle est vraiment ton choix, un choix désintéressé qui vient du cœur. Si possible, amène-la rencontrer tes parents pour faire dissiper les doutes et contraintes qu’ils nourrissent, peut-être, à raison à son encontre.
Il s’observe que, de plus en plus, les jeunes aussi ne cherchent plus à présenter leur partenaire femme ou fille aux parents, mais plutôt les surprennent par des projets de mariage. Et donc, il faut contourner cette approche des choses et discuter directement et vraiment avec les parents avec ta fiancée. Peut-être la non-observance de cette étape fait actuellement dresser les cheveux sur la tête de tes parents.
Oncle Lajoie