banner ong educaction

Je suis tombée amoureuse de mon confident. Dois-je le lui dire ?

Bonjour Oncle Lajoie. J’ai toujours trouvé du plaisir à lire vos conseils à l’endroit des jeunes qui viennent à vous.

Aujourd’hui, c’est moi qui sens le besoin d’être conseillée. Je m’appelle Linda et j’ai 26 ans. Je suis amie à Firmin depuis la classe de Première. On se dit tout, on partage tous nos problèmes, il n’y a pas de secret entre lui et moi. En clair, nous sommes des confidents. Mais depuis 3 ans déjà, ce que je ressens pour lui ne se limite plus à cet amour de frère, de confident. Je l’aime de tout mon cœur, je l’aime profondément et éperdument. Il n’est pas encore marié ni moi d’ailleurs. C’est seulement en sa compagnie que je trouve mon plus grand plaisir. Mais c’est un Amour que je garde en secret depuis toutes ces années. Je ne lui ai jamais dit ce que je ressens vraiment de peur d’être traitée de mal éduquée, une fille sans pudeur. Mais cela me fait souffrir. Et si je prends le risque de le lui dire et qu’il me répond pas un NON, je ne supporterais pas. Que dois-je faire ?

REPONSE

Chère demoiselle, j’ai envie de pouffer : ‘‘la jeunesse et les problèmes de cœur’’ ; de plus en plus, ces deux concepts riment et s’harmonisent même si dans le fond, ils n’échouent toujours pas au même point d’intercession. A preuve, les jeunes gens qui s’apprécient, dans la fleur de l’âge, ne sont toujours pas à l’étape mature les partenaires d’un même couple.
Pour revenir à votre préoccupation qui visiblement vous prive du sommeil, vous nourrissez un sentiment profond et unique à votre désormais ex ami et confident. J’allais tout de suite rétorquer qu’il ne s’agit pas d’un fait nouveau. Il est souvent dit que le contact crée le sentiment et c’est d’ailleurs votre cas. Au départ, Firmin était un simple ami avec qui vous vous sentez à l’aise à partir des interactions. Vous échangez et vous vous dites beaucoup de choses. Et pour reprendre l’un de vos mots, ‘‘Confident’’, Firmin est devenu. « Il n’y a pas de secret entre lui et moi », pour montrer combien vous êtes proche, l’un de l’autre. Et donc, c’est très facile que cette sensation que vous appelez ‘‘Amour’’ naît et prenne cœur entre vous. C’est vrai qu’ici, c’est vous qui succombez.
Vous avez 26 ans, et normalement, personne ne devrait s’offusquer que vous tombiez amoureuse d’un homme. A plus forte raison de quelqu’un que vous connaissez assez suffisamment et avec qui vous avez partagé des vérités, des secrets et si possible des peines. Déjà, je conseille que vous en parliez à vos parents, tout au moins à votre génitrice (maman) qui aussi avait pris par là. Elle doit être assez expérimentée pour vous prodiguer de sages et prolifiques conseils. J’arpente ce couloir surtout pour amener Firmin devant ses responsabilités. Car, pour moi, l’amour ou le sentiment rime avec la responsabilité. Si alors, Firmin est vraiment l’homme pour qui vous ‘’flashez’’, sans peur ni crainte, dites-lui ce que vous lui ressentez surtout qu’il n’est plus un homme nouveau pour vous, il n’y a plus en réalité cette barrière de l’inconnu entre toi et lui. Donc, affranchissez votre cœur en confessant votre amour à Firmin. Et pour faire intervenir la question de foi, si votre sensation est bénie de Dieu, cette requête, le vôtre, obtiendra un écho favorable auprès de Firmin. Je vous convie donc à poser le pas après avoir informé vos géniteurs, j’insiste Linda.


Oncle Lajoie