banner ong educaction

Malgré tout ce que je lui fais, mon amie n’apprécie jamais mes efforts. Dois-je aller au mariage avec elle ?

Bonjour Oncle Lajoie !!! Je suis un jeune homme de vingt-huit ans. J’ai une fiancée. Je l’aime et je compte l’épouser. Mais malgré tout ce que je peux lui faire, selon mes moyens, elle le trouve vil, insensé pour une fille comme elle. Elle n’apprécie jamais mes efforts. Elle pense que je suis pingre parce que je n’arrive pas à lui donner au-delà de mes moyens. Ceci dit, j’ai peur de m’engager dans le mariage avec elle. Nous venons de faire six ans d’amitié. Que faire ???

 

REPONSE

Bonjour ami ! Oncle Lajoie te retourne l’ascenseur. A la lecture de ton courrier, la première réflexion qui m’a saisi est bien celle-ci : Comment êtes-vous parvenus à engraisser une relation d’amitié depuis 6ans malgré l’existence de cette situation, source de friction. Et donc de cette réflexion, souffrez que je m’interroge :
- Comment aviez-vous rencontré ou connu votre amie ?
- Qui a fait le premier pas entre vous deux ?
- Est-ce qu’elle connaissait tout de vous, en l’occurrence votre situation sociale à l’entame ou aux premières heures de votre relation ?
- Et depuis lors, comment vous comportez-vous avec elle ?
- Quelles sont les promesses que vous faites à votre amie ?
- Arrivez-vous à les honorer en dépit de la petitesse de vos moyens ? Et pour finir,
- Est-ce que en votre âme et conscience, vous êtes effectivement pingre ?
Cher ami lecteur, toutes ces questions pour vous aider à dénouer l’écheveau. Déjà, comprenez que la femme, fut-elle jeune ou grande, engagée dans une relation, n’aime pas que son compagnon soit pingre, avare ou cupide. Toutes les femmes, dans leur entièreté, rêvent d’un homme attentionné, épanoui d’esprit et surtout généreux et bienfaisant ; en somme, un homme qui encaisse et supporte les caprices des femmes. Et donc, si vous n’êtes rien de tout cela, il vous sera difficile de garder avec vous votre amie.
Autre chose, il y a de ces hommes qui font la farce à la femme au premier jour de leur rencontre. Ils se laissent passer pour ce qu’ils ne sont pas ; s’attribuent un statut qu’ils ne méritent pas ; s’offrent une étoffe dont ils n’ont pas droit. Disons clairement de la tromperie pour gagner la confiance et le sentiment de la femme. Est-ce votre situation ? D’où mes questions de départ : Comment aviez-vous rencontré ou connu votre amie ? Est-ce qu’elle connaissait tout de vous, en l’occurrence votre situation sociale à l’entame ou aux premières heures de votre relation ?
Cher ami, si vous ne vous retrouvez dans aucun de ces questionnements, alors je vous dis que vous ne pourrez continuer longtemps avec cette singerie entre personnes adultes. L’amour, le vrai, n’a pas comme sous bassement le matériel. L’amour rime avec le cœur, le sentiment. Si à l’entame de votre relation, votre amie avec qui vous pensez construire votre ménage, connaissait bien votre statut, je m’offusquerais alors de son attitude qui frise l’irrespect.
La dernière décision vous revient : se résoudre à y aller, à continuer dans cette relation malgré les reproches de votre amie ou renoncer pendant qu’il est encore temps comme vous semblez d’ailleurs le dire ‘‘ ... j’ai peur de m’engager dans le mariage avec elle...’’