banner ong educaction

Confession de Sean Lewis : Les artistes seront toujours adulés par les femmes

Contrairement à certains artistes qui déclarent avoir démarré la musique depuis le ventre de leur mère, Sean Lewis a découvert la musique dans une chorale à l’âge de 6 ans. Bassiste au départ, il est passé ensuite au chant.

Chanteur dans les cabarets, les choses sont allées vite pour Sean Lewis, à l’état civile Sebio Fénelon Lewis qui s’est retrouvé au rang de vice-champion du MTN Star 2016, un concours de jeunes talents dans le domaine de la musique organisé par le réseau de téléphonie mobile MTN. Comptant à son actif deux singles réalisés en featuring avec Blaaz et Tyaf, Sean Lewis s’attèle à bientôt mettre sur le marché discographique, un maxi de sept titres. Du registre world music, l’œuvre est essentiellement composée de la musique groove où l’artiste véhicule des messages touchant à la thématique de l’amour. « Le plus souvent, je parle de l’amour, parce que, naturellement, le monde a besoin de l’amour que l’on doit donner autour de soi. A côté, je suis un Réal lover, j’adore tout ce qui est love. Cela se fait ressenti sur ma personne », a confié Sean Lewis au détour d’une interview accordée à Educ’Action. Real lover donc, l’homme a aussi un penchant pour les enfants et compte d’ailleurs axer sa carrière autour de l’enfance. Le point de départ de cette aventure, est un featuring annoncé avec Willy Baby du Togo. Sur la question de l’évolution de la musique au Bénin, l’artiste estime que le secteur du showbiz évolue en dent de scie. « Je pense qu’on fait trois pas en arrière et un pas en avant. Il n’y a pas un consortium autour de la musique et chacun est détaché du noyau pensant que, de manière isolée, on pourrait avancer. Pour moi, la musique urbaine n’a pas encore un si bon développement. Je ne dirai pas que les jeunes n’ont pas de rêve, mais je pense qu’il y a un problème de structuration », soutient-il avant de se prononcer sur comment la gent féminine est attirée par les stars de musique. « Parlant des femmes, c’est vrai, cela est une évidence parce que, naturellement, la musique attire le monde. Que tu sois chanteur, instrumentiste, cela est spirituel et vient sans explication. Maintenant, jusqu’à ce que Jésus ne revienne, les artistes seront toujours adulés par les femmes », pense Sean Lewis né le 26 mars 1993.

Edouard KATCHIKPE & Elvis PATTEY