banner ong educaction

Winner Star confesse : Les filles se ruent plus sur les cybercriminels que les artistes

On le croirait adepte de Bob Marley. Avec ses dreadlocks (coiffure traditionnelle des rastas) partiellement couverts d’un bonnet, Bérenger Médéssè Zounon, de son nom d’artiste ‘’Winner Star’’ épate bien de mélomanes et férus par son art unique.

Très jeune, l’adolescent, passionné de la littérature et des belles lettres, était, selon ses proches, prédestiné à un métier d’écrivain plutôt qu’à la scène. L’expérience scolaire ne lui étant pas reluisante et prolifique, il a rapidement retrouvé son salut à travers la soudure et la pâtisserie. Sûr de lui-même malgré les entraves de la vie, il revient en 2002 dans son pays natal (Bénin) qu’il avait quitté plus tôt. Ce fut un nouveau départ, le retour à la scène musicale. Le showbiz pour ce ‘’veinard’’ vient ainsi de prendre son envol. Une collaboration artistique naît entre lui et l’autre bête de scène, la chanteuse Ella Martins. Le duo de tous les temps prend corps et l’horizon s’éclaircit pour les deux artistes. Ensemble, ils sortent en 2003 leur premier single (première chanson) titré « Arrête de voir le mal partout ». La carrière artistique débute ainsi sur des chapeaux de roue pour Winner Star et sa coéquipière Ella Martins qui, au fil des ans, ont découvert la scène internationale. La plus prestigieuse scène pour l’artiste Winner Star reste sa prestation aux Kora Awards de l’année 2004 en Afrique du Sud. Créatif et ambitieux, Winner Star installe progressivement en 2004 son Home Studio et peut se permettre désormais d’enregistrer librement ses propres compositions. Un, deux, trois, et les opus se sont enchainés jusqu’en 2013, période à laquelle Bérenger Médéssè Zounon a décidé de battre en retraite (se retirer de la scène) pour développer davantage son Agence de communication fraîchement créée et son studio d’enregistrement. Après l’épisode administratif, il ambitionne revenir au-devant de la scène et renouer le contact avec ses fans. « La sortie de mon prochain album est pour bientôt, je dirai même en cette année 2018 parce que tout est fin prêt de mon côté », a confié fièrement l’artiste au détour d’une interview dans son studio d’enregistrement à Akpakpa. La femme n’est pas une question taboue pour Winner Star. Soutenant que les vedettes connaissent souvent du succès auprès du sexe opposé, l’artiste rassure qu’il gère de façon responsable ses relations avec la gent féminine. « C’est vrai que souvent à la descente de la scène, certaines filles viennent souvent dans les coulisses pour essayer de nouer une relation avec leur artiste préféré. Mais moi, je ne me suis pas abusé des femmes, je n’ai pas passé mon temps à abuser des filles. Comme je suis du signe Taureau et que ce signe est souvent sérieux en amour, j’ai fini par choisir une seule », a confessé Winner Star. Père d’une fille âgée de 7 ans, l’artiste déclare que ‘’les jeunes filles se ruent aujourd’hui plus sur les cybercriminels que les artistes comme ce fut le cas, il y a plusieurs années’’.

Serge David ZOUEME & Edouard KATCHIKPE