Ma pensée

Imprimer

CHRONIQUE de Maoudi Comlanvi JOHNSON : Le nécessaire bilinguisme !

Écrit par Educ'Action on .

Nelson MANDELA a dit dans l’un de ses discours que : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ». Les pays africains ne l’ont pas nécessairement vite compris. Mais, de plus en plus, cette vision a commencé à inspirer plusieurs pays et plusieurs politiques de développement surtout à partir des années 90.

Imprimer

CHRONIQUE de Maoudi Comlanvi JOHNSON : Le BEPC social, et après !

Écrit par Educ'Action on .

Je suis content ! Les Béninois sont contents, car le Gouvernement de notre pays a donné un signal fort : Avec les résultats du BEPC, il a montré qu’en réalité, le social devient sa préoccupation sinon, sa priorité. Vous verrez avec les résultats du CEP et du BAC. Tous ces examens vont connaître une hausse des admissions. Que veut le peuple ?

Imprimer

CHRONIQUE de Maoudi Comlanvi JOHNSON : Halte au massacre éducatif des enfants !

Écrit par Educ'Action on .

Il y a une vérité incontournable voire un truisme : il en est des enfants surdoués comme des personnes indispensables : ils ne laissent plus de traces dans la postérité ! Cette affirmation vous étonne ?
J’ai connu des enfants qui, à des âges où ils devaient à peine se passer de la couche-culotte, sont déjà propulsés par leurs parents souvent instituteurs dans des classes qui ne leurs conviennent pas sous prétexte qu’ils sont surdoués. Généralement, tout le monde s’extasie sur autant de science oubliant de s’interroger sur le géniteur qui, à chaque fois, défaille de plaisir et vit enfin par procuration.

Imprimer

CHRONIQUE de Maoudi Comlanvi JOHNSON : Le BAC : Une pensée pour les exclus de l’école de la Rupture !

Écrit par Educ'Action on .

Maoudi Comlanvi JOHNSON 02Nous allons vers la fin des examens majeurs de fin d’année. Je me réjouis enfin de connaître le vrai visage de l’éducation sous la rupture. Vous vous souvenez que beaucoup de nos enfants sont restés l’année dernière sur le carreau à cause des ‘’concours’’ du CEP et du BEPC, Nouveau Départ. Qu’est-ce qui a changé ? Chaque jour, je me pose cette question. Je reconnais qu’il y a des efforts et que la tâche n’est pas facile. Mais dites-moi, moi parent d’élève, éducateur et essayiste ce qui a été mis dans la balance de nouveau. Au moment où ces examens donneront les résultats du Bénin révélé, je m’interroge sur tous ces enfants qui ont été laissés sur le carreau déjà avant la rupture et surtout avec les ‘’concours’’ de la rupture ; ces enfants qui ne vont plus à l’école et dont notre école formelle refuse de faire les statistiques.