Imprimer

Le ministre Salimane Karimou à propos du CEP 2017

Écrit par Educ'Action on .

Salimane Karimou PAEFE« Toutes les dispositions ont été prises pour que les résultats soient meilleurs »

Les épreuves du Certificat d’Etudes Primaires (CEP) ont été lancées ce jour, mardi 27 juin 2017, dans la commune de Lalo. Interviewé au détour d’une séance de travail, Salimane Karimou, Ministre des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP), se prononce sur l’organisation de ces examens et les espoirs qu’il nourrit en la qualité des résultats qui vont sanctionner cet examen. Interview !

Educ’Action : Où en êtes-vous par rapport aux préparatifs du CEP 2017 ?

Salimane Karimou : Il n’y aura aucune inquiétude par rapport au CEP. Au cours de la semaine, je suis allé dans certains centres par rapport à des problèmes spécifiques qui se sont posés concernant l’organisation de l’épreuve d’Education Physique et Sportive (EPS). Nous avons essayé de corriger les imperfections. Tout est en place pour que le CEP se déroule dans de bonnes conditions.

Qu’est-ce qui a pu motiver la décision express de votre Directeur de Cabinet d’organiser des examens blancs en prenant une note de service ?

Nous avions suspendu les examens blancs parce qu’ils n’étaient pas très bien organisés. Nous avons préféré des travaux dirigés à haute intensité en lieu et  place des examens blancs. C’est ce qui a conduit à élaborer un annale qui contient assez d’épreuves du CEP sur plusieurs années assorti de corrigé-types et de commentaires. Ces documents ont été distribués dans toutes les écoles du Bénin. Pendant deux semaines, nous avons envoyé des encadreurs auprès des enseignants et des candidats et ils ont travaillé avec les candidats dans les classes. Il était question pour nous de maintenir ce rythme-là jusqu’à l’examen. Cependant les enseignants, les directeurs d’école, les Chefs de Région Pédagogique (CRP) et les directeurs départementaux ont souhaité qu’il y ait ce deuxième examen blanc parce qu’ils avaient certainement déjà pris des engagements vis-à-vis des parents d’élèves et c’est pour cela que nous avons accédé à leur requête.

Avez-vous bon espoir que les résultats seront meilleurs que ceux de 2016 ?

Toutes les dispositions ont été prises pour que les résultats soient meilleurs. Ce que nous avons fait cette année pour accompagner ces candidats est quelque chose d’inédit. On ne dit pas souvent ce qui est bien fait chez nous mais on recherche toujours les insuffisances qu’on brandit et qu’on ressasse à longueur de journée. Avec tout ce qui a été fait, j’ai l’espoir qu’ils auront de très bons résultats.


La Cour  vous a donné raison pour avoir déchargé les directeurs ayant eu 0% à l’examen du CEP 2016. Est-ce que la règle sera respectée encore cette année ?

Notre souhait est qu’il n’y ait point de directeur d’école qui sorte de cet examen avec 0% et c’est pour cela que nous avons pris toutes les dispositions depuis le début de l’année pour les encadrer et pour les soutenir. Maintenant, s’il y a des 0% alors les textes seront appliqués simplement.
Avez-vous un message à l’endroit des candidats, des enseignants, des parents d’élèves et des surveillants ?

Aux candidats, je demande de rester sereins, qu’ils se nourrissent bien, qu’ils dorment tôt avant l’examen. Le jour des examens, qu’ils ne tombent pas dans la panique et ils vont bien composer. Aux parents d’élèves, je demande de soutenir les candidats en prenant les dispositions pour avoir le matériel et les habits nécessaires pour qu’en cas de pluie, ces enfants puissent aller à l’examen. Ils doivent aussi veiller sur leur alimentation et leur santé. Les enseignants doivent travailler  avec les candidats jusqu’au dernier jour. Ils doivent mettre les cartes d’identité et les cahiers de choix à leur disposition. Aux surveillants,  je demande de ne pas être brutaux vis-à-vis des candidats. Il ne faut pas non plus qu’ils choisissent d’aider les candidats, car, ils n’en ont pas besoin. Ils se sont suffisamment préparés, ils peuvent travailler tous seuls et ils seront vraiment heureux et fiers de leurs résultats.

Propos recueillis par Romuald D. LOGBO

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir