banner ong educaction

Correction de l’examen du baccalauréat 2018 : Deux correcteurs détenteurs de faux diplôme épinglés à Porto-Novo

Deux enseignants détenteurs de faux diplômes ont été appréhendés dans deux centres de correction du baccalauréat 2018 à Porto-Novo. Le premier au Lycée Toffa 1er et le deuxième au Lycée Béhanzin.

Ils sont désormais dans les mailles de la police républicaine, ces deux enseignants indélicats. Le premier est détenteur d’une fausse licence de Lettres-Modernes et s’apprête à s’offrir le Brevet d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement Secondaire (BAPES). « J’ai été membre de son jury d’inspection pour le BAPES à Ifangny en juin dernier. C’est quelqu’un que je connais. Il a présenté une fausse licence de Lettres-Modernes sur laquelle est mise la mention Très bien. Comme au département de Lettres-Modernes, c’est parfois rarissime d’avoir cette mention, cela a attiré l’attention des gens. Au même moment, un collègue l’avait déjà dénoncé auprès du Chef-centre. On l’a du coup interpelé, mais il a nié être détenteur de faux diplôme… Il est d’ailleurs allé loin en indiquant une promotion du département des Lettres-Modernes dont il serait membre. Malheureusement pour lui, il y a un collègue de cette promotion présent dans le centre qui a remis en cause ses propos. Cela s’était passé le lundi 30 juillet. Le mardi, les responsables du centre de correction, après avoir scruté son diplôme, se sont rendu compte que la signature est falsifiée. Mais le collègue continue jusque-là à soutenir mordicus que son diplôme est authentique. Le jeudi 02 août dernier, il a fini par avouer que c’est un faux diplôme. Il a été alors, conformément aux textes, remis aux soins de la police républicaine », raconte à votre journal un enseignant, témoin de la scène, qui a requis l’anonymat. Poursuivant ses investigations, Educ’Action a contacté au téléphone, dans la journée d’hier lundi 06 août, la cellule de communication de l’Office du Baccalauréat. Celle- ci a confirmé l’information et a fait savoir qu’en dehors du premier, un autre cas a été épinglé, toujours à Porto-Novo au niveau du centre de correction du Lycée Béhanzin.

Esckil AGBO

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.