banner ong educaction

Malaise à l’école doctorale de la FADESP : Des professeurs mécontents de la gestion de Topanou

Le torchon brûle depuis quelques jours entre certains enseignants de la Faculté de Droit et de Sciences Politiques (FADESP) et le directeur de l’école doctorale, Victor Topanou.

Réunis au sein du Collectif des professeurs de rang magistral, ces universitaires sont mécontents de la gestion qui est faite de l’école doctorale sous l’ex garde des sceaux. Dans un courrier en date du 20 décembre 2017, adressé au recteur Maxime Da Cruz, le Collectif dénonce un certain nombre de dysfonctionnements. Selon les signataires de la lettre, la gestion solitaire et exclusive ne cesse de s’empirer à l’école doctorale des sciences juridiques, administratives et politiques. Les professeurs Ibrahim Salami, Hygin Kakaï, Arsène-Joël Adeloui et Hilaire Akérékoro reprochent au directeur de l’école doctorale la nomination de deux assistants non encore recrutés à la fonction publique au poste de coordonnateurs adjoints de Master de recherche et des responsables des formations de Master recherche de l’école doctorale des Sciences Juridiques, Politiques et Administratives. Ces nominations, estiment-ils, violent le statut général des Agents Permanents de l’Etat (APE) et le statut particulier des enseignants du Supérieur. Pour un retour au calme, le Collectif suggère à l’autorité rectorale de retirer ces décisions et d’en joindre au directeur de l’école doctorale de faire fonctionner les coordinations des formations doctorales, d’éviter la gestion personnelle de l’école doctorale et d’installer le Comité scientifique et pédagogique de ladite école. Dans le souci de mieux appréhender les mobiles des questions qui fâchent, le journal Educ’Action a mené des démarches auprès du Collectif et des autorités de la FADESP. Tous nos efforts pour recueillir les opinions des différents protagonistes ont été vains.

Edouard KATCHIKPE

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.