banner ong educaction

Sur un total de 1.233 diplômes présentés à la Commission de validation | Seulement 16 obtiennent l’avis de reconnaissance de l’Etat

La 2ième session extraordinaire de la Commission de validation des diplômes post-BTS délivrés par les établissements privés d’enseignement supérieur s’est tenue, du 27 novembre au 6 décembre 2017, à l’Hôtel Bel Azur de Grand-Popo.

Sur un total de 1.233 diplômes présentés à la Commission de validation, seulement 16 obtiennent l’avis de reconnaissance de l’Etat, soit 1,29%.

La moisson semble apparemment maigre à la lumière des résultats affichés au terme de l’étude des dossiers présentés par les 45 établissements privés d’enseignement supérieur pour la co signature et la reconnaissance de l’Etat béninois. Pendant une dizaine de jours de travaux assidus en Commission, la trentaine d’experts (18 membres de la commission et 12 du Comité technique) sous la houlette du Prof. Jean-Baptiste Mensah, directeur général de l’Enseignement supérieur (DGES), ont examiné avec minutie chaque dossier d’apprenant présenté, soit pour la co signature ou la reconnaissance. Selon les critères élaborés et suivis à la lettre lors des travaux, pour obtenir la co signature, le requérant doit être inscrit dans l’EPES et sur la liste transmise à la DEPES. Il doit être identifié dans le répertoire des diplômés préalablement transmis à la DEPES par l’établissement fréquenté. Aussi, doit-il présenter un diplôme de base authentique : BAC béninois (authentifié ou non), BAC authentifié (si étranger), BAC ou diplôme admis en équivalence, Licence université publique ou co signée ou reconnue (privé), Licence authentifiée et admise en équivalence (si étrangère). Il doit avoir aussi suivi un cycle régulier (le diplôme d’entrée doit être antérieur à la formation ; les relevés de notes doivent être au complet ; chaque semestre doit être validé ; l’interruption s’il y a lieu, ne doit pas dépasser deux ans). Par ailleurs, l’EPES doit présenter à la reconnaissance, un diplôme dont l’offre de formation a été autorisée par le ministère chargé de l’Enseignement Supérieur avant sa date d’inscription ou tout au moins de sa sortie. Puis, il doit avoir un PV de soutenance conforme. Autant de critères qui ont conduit à la validation ou non des diplômes présentés. Ainsi, sur un total de 6.488 diplômes de Licence et de Master présentés par les 45 établissements privés d’enseignement supérieur pour la co signature de l’Etat, seulement 3.117 ont reçu l’avis favorable des experts. S’agissant de la reconnaissance de l’Etat, pour un total de 1.233 diplômes de Licence et de Master présentés, 16 seulement ont obtenu l’avis favorable des experts, soit 1,29%. 16 autres ont reçu un avis défavorable et 1.201 ont écopé d’un avis réservé des experts de la Commission pour divers motifs. Les tableaux ci-dessous renseignent sur l’identité des 45 établissements privés d’enseignement supérieur ainsi que les résultats des travaux. Il faut rappeler que cette 2ième session extraordinaire fait office de la dernière session de la Commission de validation des diplômes post-BTS, en raison de l’organisation des examens nationaux par l’Etat béninois.

2ime session extraordinaire de la Commission de validation des diplmes post 2

Tableau present resultatsreconnaissance

Tableau present resultats co signature

Serge David ZOUEME

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.