banner ong educaction

Promus au grade de maître-assistant |13 enseignants de la FLLAC célébrés


Parvenus à tirer leur épingle du jeu à l’issue des éditions 2014, 2015, 2016 et 2017 de la prestigieuse évaluation du CAMES, treize enseignants de la Faculté des Lettres, Langues, Arts et Communication (FLLAC) de l’Université d’Abomey-Calavi (FLLAC) ont reçu les honneurs de la communauté universitaire.

Promus au grade de Maître-assistant, les heureux récipiendaires ont été drapés de la toge révélatrice de leur rang académique le 6 décembre 2017 à l’Amphi Houdégbé de l’UAC.
C’est une première dans l’histoire de la FLLAC, issue de la scission de l’ex FLASH d’honorer solennellement et loin des quatre murs de la faculté, ses enseignants qui parviennent à hisser haut les flambeaux de l’entité. Durant la période des quatre dernières années, 13 enseignants qui ont brillamment passé leur grade de maître-assistant ont vu leurs mérites reconnus et célébrés. Port de toge et séance de don de sang constituent les temps forts qui ont marqué la cérémonie de reconnaissance de ces nouveaux professeurs gradés au CAMES. Considérés désormais comme des modèles qui sont appelés à mettre leur potentiel intellectuel et leur leadership au service de la formation des jeunes générations, les heureux récipiendaires ont reçu des conseils de leurs collègues enseignants pouvant leur permettre de mener à bien leur mission. « Je voudrais vous exhorter à prendre soin de cette toge en faisant en sorte qu’aucune souillure de quelque nature que ce soit ne l’entache, compromettant votre dignité et le prestigieux titre d’enseignant du supérieur que vous portez », a conseillé le professeur Flavien Gbéto, doyen de la FLLAC. Pour le représentant du recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Raphaël Yébou, cette initiative de la FLLAC est chargée de symbole dans la vie de l’enseignant en ce sens qu’elle constitue une révélation de son appartenance, de son rang académique mais également une prime à l’effort de recherche et d’enseignement. Saluant les efforts de management des autorités rectorales et décanales, Josué Azandégbé, le directeur adjoint de cabinet du ministère en charge de l’enseignement supérieur, représentant l’autorité ministérielle, n’a pas manqué de témoigner toute sa gratitude à l’endroit des enseignants et enseignantes pour leur noble tâche d’encadrement et de formation des élites ou cadres compétents au service de la nation. « Nous devons donc saluer chaleureusement et respectueusement tous les enseignants et enseignantes inscrits sur les diverses listes d’aptitudes du CAMES et exhortons les futurs candidats à emboîter les pas à ceux ou celles que nous célébrons aujourd’hui », a déclaré le représentant du ministère de tutelle avant de rassurer l’assistance que le gouvernement ne saurait rester indifférent aux difficultés de cette jeune entité qui, à coups d’efforts et de sacrifices des autorités décanales essaye de s’effrayer une place sur l’orbite.

Edouard KATCHIKPE

 

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.