banner ong educaction

Inscription des nouveaux bacheliers à l’UAC : Des réformes qui changent les habitudes et facilitent la tâche aux étudiants

Les nouveaux bacheliers se succèdent sur les différents sites retenus pour l’inscription des étudiants dans les universités publiques du Bénin, pour le compte de cette année académique 2018-2019.

A l’Université d’Abomey-Calavi, Educ’Action a fait le constat du déroulement de l’opération. Reportage !

Sourire aux lèvres et les yeux rivés sur sa carte d’étudiant, Bochan Gayet n’a pas remarqué la présence de l’équipe du journal Educ’Action qui se tenait à trente centimètres devant lui, ce vendredi 07 décembre 2018, devant l’amphithéâtre ILACI de l’Université d’Abomey-Calavi. Inscrit dans la filière ‘‘Commerce International’’ à l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO), ce nouveau bachelier a jugé nécessaire d’associer l’apprentissage de la langue de Shakespeare à sa formation pour pouvoir mieux s’en sortir plus tard dans les échanges commerciaux. C’est ce qui justifie donc son inscription au département d’Anglais de la Faculté des Lettres, Langues, Arts et Communication (FLLAC) de l’Université d’Abomey-Calavi. Revenu à ses esprits, Bochan Gayet renseigne sur les raisons de sa gaieté : « J’étais venu m’inscrire la semaine dernière, mais je ne savais pas qu’il y avait aussi des photocopies légalisées de certaines pièces qui étaient nécessaires pour le dépôt.Le temps que je ne retourne me mettre en règle et revenir au lieu d’inscription, il était déjà 16h 30 minutes. Comme j’habite à Ekpè, j’ai expliqué ma situation à un agent qui a accepté de m’inscrire malgré le temps de fermeture qui était déjà passé. J’étais le dernier à être servi ce jour et je n’ai pas pu retirer la carte à cause de la connexion défectueuse. L’agent a pris alors mon numéro et m’a appelé au moins trois fois le lendemain pour savoir ma position. Etant au cours à l’UCAO, je n’ai pas remarqué son appel et c’est le soir que je l’ai rappelé. Il m’a alors dit que dès que je serai disponible, de passer retirer ma carte d’étudiant. On ne se connaissait pas et c’est cela qui m’a beaucoup émerveillé, la manière dont les agents chargés de l’inscription prennent soin des nouveaux bacheliers ». Pour accéder à la salle d’inscription de l’ILACI, passage obligatoire par le cordon de sécurité des scouts de l’université. Kevin Joahanes Adjahossi est le chef d’équipe des scouts de ILACI. Au micro des reporters de Educ’Action, il informe que des instructions fermes leur ont été données pour conduire l’opération dans une ambiance pacifique afin de faciliter la tâche aux étudiants. « Depuis le démarrage des inscriptions, nous n’avons pas connu des cas de bagarres malgré la provocation de certains étudiants. Nous avons été confrontés hier à une provocation d’un étudiant, mais nous avons pu le canaliser et gérer la situation dans le calme. Si une situation pareille était survenue l’année passée, c’est certain qu’on pouvait en venir aux mains », confie-t-il pour montrer que le climat est plus détendu cette année au niveau des différents lieux d’inscription des nouveaux étudiants sur le campus universitaire d’Abomey-Calavi. Mandaté pour assurer la sécurité, la propreté et la maintenance des matériels informatiques mobilisés au niveau du site d’inscription de ILACI, Bienvenu Davo explique que ce manque d’affluence constaté au niveau des différents sites d’enrôlement des étudiants s’explique par les nouvelles réformes entreprises cette année.

Les réformes pour faciliter l’inscription aux étudiants…

Selon les explications du chef matériel du site d’inscription de l’ILACI, la particularité qui a conditionné la fluidité dans l’opération cette année, est le lancement des inscriptions en fonction de la disponibilité des listes des étudiants de chaque école ou faculté qui accueille les nouveaux bacheliers. Bienvenu Davo explique : « dans les années antérieures, on lançait toutes les facultés et écoles ensemble. Mais cette année, c’est suivant la disponibilité des listes qui nous sont envoyées par la faculté concernée que nous lançons les inscriptions. Nous tenons compte de cela pour programmer les étudiants. Donc, c’est dans cette démarche que depuis le 12 novembre dernier, nous avons démarré avec la liste de la FADESP. Ensuite, nous avons programmé la FLLAC et puis après la FAST. Ce matin, nous avons reçu l’autorisation de lancer l’inscription des étudiants qui sont retenus par le ministère de tutelle ». Malgré l’heure de fermeture fixée pour 16 heures 30 minutes, le chef matériel du site d’inscription de ILACI souligne qu’il arrive que les agents aillent au-delà de ce créneau horaire. « Notre heure de sortie est fixée à 16 heures 30 minutes certes, mais lorsqu’on constate que les étudiants sont nombreux, on va au-delà pour satisfaire tout le monde avant de partir. Nous sommes là pour servir et il faut le faire correctement et bien », a-t-il martelé avec enthousiasme avant de renseigner sur la procédure d’inscription, qui, à l’en croire, dure environ dix minutes. « Après le tirage de la fiche d’inscription, les étudiants vont faire la photocopie de cette fiche avant de revenir pour la validation de l’inscription. Quand l’étudiant vient, il passe premièrement par le cyber pour faire la photo et se rend ensuite à l’impression de la fiche de préinscription. Il sort pour faire la photocopie de la fiche et revient avec le dossier à fournir. Il se dirige vers le poste de validation et prend sa carte d’étudiant. L’opération ne dure pas, si ce n’est pas le fait d’aller faire la photocopie, en moins de 10 minutes on a fini pour un étudiant », informe-t-il sur la procédure d’inscription. Il convient de retenir que la clôture des inscriptions des nouveaux bacheliers retenus sur les différentes listes de classement dans les Ecoles et Instituts est fixée pour le vendredi 14 décembre 2018.

Edouard KATCHIKPE

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.