banner ong educaction

Après la fausse alerte au sujet des EPES dans la presse : La vraie liste des universités privées autorisées attendue pour demain

Les listes qui circulent depuis quelques jours sur les réseaux sociaux portant sur les Etablissements Privés d’Enseignement Supérieur (EPES) autorisés ou non n’émane pas du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

C’est ce qu’il convient de retenir de la sortie médiatique effectuée le dimanche 14 octobre 2018 sur Océan FM par Josué Azandegbey, Directeur Adjoint de Cabinet (DAC) du ministère. Les travaux du Conseil Consultatif National étant toujours en cours, la troisième personnalité du ministère en charge de l’Enseignement Supérieur a tenu à informer l’opinion publique nationale, notamment les parents d’étudiants que la Commission va se réunir ce jour mardi 16 octobre 2018 et la liste tant attendue des EPES ne sera disponible que demain mercredi 17 Octobre 2018. Occasion pour Josué Azandegbey de rassurer les promoteurs d’Etablissement Privés d’enseignement Supérieur en les invitant à rester sereins et à ne pas se laisser emballer par l’intoxication alimentée de toutes pièces sur les réseaux sociaux. Autre sujet abordé au cours de l’entretien, c’est bien le sujet à controverses de l’organisation des examens nationaux. L’invité média de Océan Fm n’a pas voulu occulter le sujet qu’il a abordé avec beaucoup de calme et de lucidité.

Réactions du DAC sur les inscriptions payantes dans les universités publiques …

La polémique enfle et les réactions toujours vives quant à une prétendue hausse des frais d’inscriptions dans les universités nationales. Revenant sur la question desdits frais d’inscriptions à polémiques dans les universités publiques du Bénin, Josué Azandegbey rappelle qu’ils sont toujours fixés à 15.000 francs CFA pour les étudiants non secourus, non boursiers et les non-salariés, soit le même montant depuis quelques années. Apportant des clarifications sur les inquiétudes des étudiants sur les critères et quotas introduits au niveau des allocations universitaires, le DAC affirme : « Au niveau du Centre des Œuvres Universitaires et Sociales (COUS-AC), le gouvernement investit annuellement trois milliards. L’an prochain, quinze mille nouveaux étudiants vont bénéficier d’allocations universitaires. De ce fait, une Commission travaille à définir le coût des services sociaux aux apprenants. Un tarif sera défini pour le bonheur des bénéficiaires ».

Qu’en est-il des examens nationaux de Licence et de Master ?

S’agissant de l’examen national de licence organisé au profit des EPES, l’homme informe que la deuxième édition démarre ce jour lundi 15 octobre et l’évaluation en master prévue pour novembre prochain.

L’homologation des EPES, l’autre sujet qui fâche et divise …

Abordant la question de l’homologation des EPES, Josué Azandegbey fera savoir qu’« Aucun EPES n’est encore homologué. Le seront-ils après les trois années d’examen de Licence ? Le ministère avisera si les trois éditions des examens nationaux s’achevaient sans aucune homologation des EPES ».

Edouard KATCHIKPE

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.