banner ong educaction

Atlantique/Littoral : Enseignants et apprenants en classes, les parents se réjouissent

Après plus de trois mois de grève, enseignants et apprenants ont repris, à nouveau, le chemin des classes depuis quelques jours. La descente des équipes de reporters de Educ’Action a permis de s’en convaincre. En dépit du goût d’inachevé de la lutte, les premiers acteurs de l’école sont donc en position de classe au grand bonheur des parents qui applaudissent.

 

Au Complexe Scolaire Hlazounto, dans la matinée du jeudi 26 avril 2018, les cours ont repris mais le constat fait est qu’une classe de CM1 du groupe est fermée. De sources échappées, l’enseignant gréviste serait un membre de la CSTB qui jusqu’à présent, n’a pas encore levé sa motion de grève. « Si je finis cet exercice, je vais laisser la classe parce que nous n’avons guère obtenu satisfaction à nos revendications. C’est tout comme s’ils ont reçu de l’argent », a fait savoir un autre enseignant de la même école qui a requis l’anonymat. Membre du Syndicat National des Instituteurs Acteurs du Développement pour une Education de Qualité au Bénin (SYNIADEKQ-Bénin) d’Arnaud Agbohounka, cet enseignant fustige la non-consultation et la non-association des syndicats de la base par le Front. Au CEG ‘‘ Houéyiho ’’, les classes sont bondées d’élèves sous le contrôle de leurs professeurs. Les tableaux sont remplis des formules de Mathématiques pour certains et de SPCT, puis d’Anglais pour d’autres. En un mot, aucune classe n’est sans apprenants, ni enseignants. « Cette reprise a été bien effective depuis jeudi. Les collègues enseignants et les élèves se sont remis à la tâche pour marquer la reprise. Depuis le jeudi passé et même ce matin, nous avons vu que pratiquement tous les enseignants étaient au poste et je crois que tout a bien repris », a expliqué Thomas Sonou, directeur du CEG Houéyiho. « Chez nous, tous les professeurs ont repris les cours. Pas d’absence », dira Justin Sessou, directeur du ‘‘CEG Vêdoko’’. Les apprenants rencontrés dans la cour de la récréation et aux alentours ont confié à Educ’Action qu’ils ont fait cours et certains professeurs ont procédé à un petit contrôle de connaissances pour jauger le niveau des apprenants après la pause forcée. Ensuite, cap est mis sur le CEG ‘‘ Océan ’’ où l’un des membres de l’administration confie à Educ’Action que tous les professeurs ont répondu présents à l’appel de la reprise des cours. « Tous les professeurs sont présents. Que ce soient APE, ACE et les vacataires », déclare Edmond Dansi, directeur du CEG ‘‘Océan’’. Il poursuit que sur les 25 Agents Permanents de l’Etat, 22 sont programmés dans la matinée d’hier et ont fait leurs cours à l’exception d’un seul qui a demandé une permission. Dans notre pérégrination, les reporters d’Educ’Action se sont rendus au CS Hêvié Adovié, situé dans le département de l’Atlantique. Ici, les cours ont repris effectivement. Les écoliers dans leurs uniformes multicolores, s’adonnent aux activités sportives sous la supervision de leur maître. Selon Eustache Ganyé, directeur de l’EPP Hêvié Adovié C et membre de la CSA-Bénin, il avait repris les cours bien avant la levée de la motion par sa Confédération. « Les cours ont repris effectivement. Mais moi, je ne suis pas trop content parce que les enseignants n’ont pas obtenu satisfaction. Je ne sais pas pourquoi ils nous ont fait perdre tout ce temps. Nous qui sommes candidats au baccalauréat, cela nous a beaucoup pénalisé », confie l’élève Stéphane Montcho, en classe de terminale AB1 au CEG Le Nokoué.

La Rédaction

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.