banner ong educaction

Après l’expérience douloureuse dans le sous-secteur des Enseignements maternel et primaire : Les enseignants vacataires du secondaire bientôt évalués

"Un plan de professionnalisation des apprenants en culture et sport en vue"

La volonté du gouvernement d’évaluer les enseignants en charge de l’apprentissage puis de l’encadrement des apprenants du système éducatif béninois tend progressivement à se généraliser, en dépit des bruits de botte et autres grognes récemment observés.

C’est du moins ce qui transparaît de ce désir manifeste des autorités responsables du secteur de jauger très prochainement les enseignants vacataires du sous-secteur de l’Enseignement secondaire. L’annonce a été faite, hier dimanche, par Jean Benoît Allokpon, directeur de cabinet du Ministre des Enseignants secondaire, technique et de la formation professionnelle, à la faveur d’un débat télévisé sur l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (Ortb-TV). Il faut rappeler que l’expérience a été toutefois douloureuse lorsqu’il s’était agit d’évaluer les enseignants du sous-secteur des Enseignements maternel et primaire. Certains parmi eux, soit sous informés de cette initiative gouvernementale, ou craignant d’être éjectés du système pour défaut de niveau, avaient, en son temps, opposé une résistance à la démarche, renonçant aux diverses convocations de leur ministre de tutelle, Salimane Karimou, à prendre part aux compositions. D’autres avaient même empêché certains de leurs collègues favorables, de se faire évaluer. Tout ceci remonte déjà du passé. Sur la sellette aujourd’hui, les enseignants vacataires intervenant dans le secondaire. De l’avis du directeur de cabinet, environ ¾ des enseignants qui animent le sous-secteur du secondaire sont des vacataires ayant certes des diplômes universitaires (licence ou maitrise), mais sans une formation professionnelle de base en matière d’enseignement. Le diagnostic a, par ailleurs, révélé que d’autres n’ont pas le niveau requis ou encore la connaissance de base nécessaire pour bénéficier de contenus notionnels complémentaires. D’où cette formule d’évaluation pour appréhender le niveau réel des enseignants vacataires et par extension, entrevoir des mesures correctives et palliatives pour corriger leurs lacunes pour la bonne santé du système éducatif béninois. Selon Jean Benoît Allokpon, directeur de cabinet du Ministre des Enseignants secondaire, technique et de la formation professionnelle, l’objectif poursuivi est de relever et améliorer la qualité des enseignements dispensaires aux apprenants du secondaire. Sans être précis sur la date, l’autorité indique que l’évaluation de ces vacataires est au programme tout comme ce qui fut fait dans le sous-secteur des Enseignements maternel et primaire.
Au titre des réformes et pour accompagner cette volonté gouvernementale d’assainissement et d’amélioration du système éducatif dans le secondaire, l’autorité a annoncé le recrutement de nouveaux inspecteurs pédagogiques pour étoffer le nombre existant en vue de réussir l’encadrement des enseignants en position de classes. Aussi, a-t-il ajouté, un plan de professionnalisation des apprenants en culture et sport est en vue, ceci à travers les classes culturelles et sportives, pour accompagner véritablement l’insertion professionnelle des jeunes et contribuer à la réduction du sous emploi et du chômage au Bénin, sous peu.

Serge David ZOUEME

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.