banner ong educaction

Dans la perspective d’une rentrée apaisée à Zounga : Les directeurs d’établissements invités à une gestion plus efficace

«Diagnostiquer les difficultés majeures auxquelles les directeurs d’établissement publics et privés sont quotidiennement confrontés dans leur mission », telle est la préoccupation forte de Gislaine Alladjodjo, chef quartier de Zounga, situé dans l’arrondissement de Godomey, à l’orée de la rentrée scolaire 2018-2019.

A l’occasion d’une cérémonie de sensibilisation qui a eu lieu le samedi 1er septembre 2018 à son domicile, le chef quartier renseigne que l’objectif visé est d’aborder les difficultés liées à la rétention scolaire et aux flux migratoires scolaires observés constamment chez les apprenants pour manque de paiement de scolarité et face aux échecs massifs remarqués dans les écoles. Au cours de l’assise, certains directeurs n’ont pas hésité à faire connaître leur cri de détresse face aux comportements des parents et enseignants qui trainent les enfants dans la médiocrité. « Les enfants sont en classes supérieures sans un bon niveau… Je fais encore du diphtongue en classe de Cm2 », a déclaré Evariste Abiala, tout déçu du travail à abattre pour relever le niveau de ses apprenants. Il poursuit, précisant que son établissement public possède trois enseignants pour six classes. Dans ces conditions, dit-il, l’enseignant sera inefficace dans son rendement. D’autres ont soulevé le problème de dégradation de la relation parent-enseignant. « Bon nombre de parents insultent et menacent fréquemment les enseignants pour des futilités », a signalé Oscar Kpakpo, déplorant ce comportement qui tend à salir l’image de leur école. Plus grave encore, c’est que beaucoup de parents ne s’occupent pas du suivi de leurs enfants. « Les enfants continuent de venir à l’école sans le petit-déjeuner, sans leur fourniture scolaire et sans le suivi à la maison », a observé le collectif des enseignants présents. Au terme de la séance, la première responsable du quartier a souhaité qu’il y ait désormais une synergie de travail entre les directeurs de son quartier en vue de contrôler et d’empêcher les parents de pratiquer les flux scolaires et pour aussi régulariser nombre de dysfonctionnements notés dans leur gestion. Pour information, cette initiative est la toute première jamais organisée dans le quartier.

Hermann Maurice SAGBOHAN

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.