banner ong educaction

64,44% de taux de réussite au CEP 2018 : L’expert Johnson Maoudi évoque les raisons des résultats mitigés

A partir de l’analyse des résultats du Certificat d’Etudes Primaires (CEP), qui affichent cette année un taux de réussite de 64 ,44%, tout laisse croire que les enfants ont mouillé le maillot à l’examen malgré les grèves de cette année. Ces résultats reflètent-ils réellement le niveau des apprenants ? Educ’Action a donné la parole à deux à l’espert et placificateur de l’éducation qui a opiné sur le sujet.

 

Maoudi Comlanvi Johnson, planificateur de l’éducation, sociologue, philosophe opine : « On se retrouve devant un constat où, si on fait le point, on se rend vraiment compte que nos résultats ne sont pas les plus évolués et cela pose un problème qu’il faut interpréter. Tout à l’heure, les privés vont dire qu’ils ont fait 100% au CEP, alors que les publics battent le record des 00%. Il y a donc une fracture sociale, mais en même temps lorsque nous réfléchissons pour voir ce qui a causé ces chiffres, on continue de noter malheureusement que les grèves occupent toujours une place importante sur le pavillon. Mais les grèves ne datent pas d’aujourd’hui. On peut tout dire des enseignants, mais il y a des choses sur lesquelles ceux qui sont vraiment avertis des questions de l’éducation peuvent parler. On se rend compte in fine que ce qui se passe, est l’échographie d’une école qui n’est pas conforme au besoin de la société. Il n’y a pas une école compétente, l’école n’est pas une école de la compétence mais une école qui continue toujours à véhiculer des valeurs très peu utiles et à former des diplômés sans-emplois. »

Estelle Djigri

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.