banner ong educaction

Pour insuffisance de niveau en expression écrite et orale : Des enseignants du Primaire bientôt recyclés

La qualité des enseignements dans le sous-secteur des Enseignements Maternel et Primaire préoccupe le gouvernement du Président Talon. La question a fait l’objet d’une communication lors du dernier conclave hebdomadaire du gouvernement. Au nombre des mesures normatives qui ont sanctionné les assises, le ministre Salimane Karimou des Enseignements Maternel et Primaire a été instruit à l’effet d’élaborer un plan de renforcement de la formation professionnelle continue des enseignants des écoles publiques.

 

De la justification de la mesure …

Selon le ministre Joseph Djogbénou, porte-parole du gouvernement, cette décision fait suite à plusieurs études qui ont révélé le niveau insuffisant des enseignants de ce sous-secteur. En effet, explique-t-il, dans le cadre de la mise en œuvre du Partenariat Mondial pour l’Education (PME), le ministre des Enseignements Maternel et Primaire a organisé, en 2017, une évaluation de la performance du personnel enseignant sur un effectif représentatif de six mille sept cent vingt (6.720) enseignants au plan national. Le but visé par cette évaluation, rappelle-t-il, était de s’assurer de la qualité des enseignements dispensés aux apprenants. Au cours de cette évaluation, un accent a été mis sur les capacités des enseignants dans certaines disciplines, notamment le Français et ses dérivés. Il en ressort, selon Joseph Djogbénou, que le niveau de maîtrise des outils linguistiques (grammaire, orthographe et conjugaison) de ces enseignants n’est pas encore à la hauteur des attentes. Aussi, poursuit-il, les inspections pédagogiques organisées dans le cadre régulier du contrôle et de la supervision pédagogique par les structures du ministère révèlent-ils chez certains, des insuffisantes préoccupantes en expression orale et écrite.

Estelle DJIGRI

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.