RAVIP 02

BENIN/Enseignements maternel et primaire : Les écoles restent fermées malgré la suspension des grèves par l’intersyndicale

Des écoles sans vie.

Tel est le constat fait par Educ’Action dans la matinée de ce mardi 20 mars 2018.  A Adjarra, dans le département de l’Ouémé où votre journal a entamée sa ronde, le constat est désagréable. Pas d’apprenants, pas d’enseignants, salles de classes fermées. Au Complexe scolaire de Sota, abritant les groupes A, B et C, la cour est vide. Il n’y a point d’activités scolaires. A l’EPP de Gbéyamey, à la place des habituels usagers de l’école, ce sont les agents recenseurs du Ravip qui sont affairés à enregistrer les populations dans leurs registres. Porto-Novo n’est pas épargné de ce virus. La grève continue bel et bien dans les établissements maternels et primaires de la capitale.  Dans les EPP de Maalé, d’Akonaboé, de Djègan-Kpèvi, de Koutongbé, de Dowa, de Djègan Daho, etc…, point de cours dans les classes. Les quelques enfants présents sur les lieux ont été simplement   retournés à la maison. A Pénéssoulou comme à Alédjo, dans la Donga, le débrayage suit son cours.  Pas de classe pour les apprenants des écoles maternelles et primaires de cet arrondissement de la commune de Bassila.

En clair, malgré la levée de la motion prononcée par l’intersyndicale des Enseignements maternel et primaire, la grève se poursuit dans les établissements publics de ce sous-secteur de l’éducation.

Esckil AGBO

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.