banner ong educaction

Présentations des indicateurs et du cadre commun d’appréciation du PSE 2018-2030 : Des acteurs éducatifs entre recommandations et validation

Les acteurs éducatifs ont eu droit le mardi 18 décembre 2018 à la présentation des indicateurs affinés du cadre logique du PSE 2018-2030 et celle du cadre commun d’appréciation des performances du secteur.

C’était à la salle de conférence du STP-PDDSE.

Présentation des indicateurs affinés du cadre logique du PSE 2018-2030 suivie de débats couplée avec celle du cadre commun d’appréciation des performances du secteur éducatif, intervention du représentant du ministre des enseignements maternel et primaire. Ainsi se présentent les grandes lignes de l’agenda de la session extraordinaire du Groupe Local Education(GLE) tenue en présence des PTFs, cadres des trois ordres du ministère de l’éducation et des ONGs intervenant dans le secteur éducatif. Cette séance s’inscrit dans le cadre de l’affinage des indicateurs  jugés non pertinents et pertinents du bloc 1 au bloc 4 à l’horizon 2021. Et pour l’exercice, Raoul Atohoun représentant le Stp qui normalement en congés a représenté à son tour Salimane Karimou, Chef de file des ministères de l’éducation. « Le secteur de l’éducation s’est donné un nouveau document de planification qui servirait désormais de boussole pour le secteur. Donc ce document qui a été validé par le GLE le 22 mars passé a reçu entre autres recommandations de procéder à l’affinage des indicateurs qui vont permettre de faire le suivi dudit document. Nous avions dénombré en ce moment un nombre total de 437 indicateurs ce qui suscité un débat conduisant à une reformulation de ladite recommandation. Après cette recommandation, les membres du Stp avec les chefs service de l’information se sont mises au travail pour une révision de ces indicateurs. Nous sommes passés en juin à 180 indicateurs », a affirmé Raoul Attohoun représentant le Stp pour la circonstance. Pour Barnard Agbangla chargé de programme à la coopération Suisse, il est normal de se réjouir que la présence séance a eu lieu pour servir de couronnement à tout le travail qui a été fait. Au cours cette séance, des recommandations été faites pour la prise en compte de certains compartiments omis dans le Pse Post 2015 à en croire les intervenants.

Des recommandations faites par les participants…

« L’amalgame entre le pourcentage prévue à l’horizon 2021(25,0% ou 31% pour le taux de brut de scolarisation au préscolaire intégré dans indicateurs objectivement vérifiables, la non-considération dans le projet de cadre commun d’appréciation des performances sectorielle pour l’assainissement de la préscolaire tout comme le primaire, proposition d’indicateurs lié au taux dévaluation des candidats au CQM dans les langues nationales », sont entre autres recommandations formulées par les participants. Dans la réponse aux questions, Abdel Rahamane Baba-Moussa représentant le chef de file a épaulé  Raoul Attohoun pour apporter des clarifications aux différents intervenants. Il n’a pas manqué de remercier tous les acteurs qui se sont impliqués dans ce travail avant de souhaiter que les décideurs politiques tiennent compte de ce Plan qui est rectangulaire.

Enock GUIDJIME

 

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.