banner ong educaction

Atelier de valorisation de l’image des filles et de la confiance en soi : L’Ong Sènan offre une seconde chance de réussite aux filles et filles-mères

L’Ong Sènan présidée par la franco-béninoise Arielle Bajt, en partenariat avec la mairie de Sèmè-Podji, a organisé, le jeudi 11 octobre 2018, dans les locaux de la municipalité, le 1er atelier de valorisation de l’image des filles, des filles-mères et de la confiance en soi.

Cet atelier auquel ont pris part le maire Charlemagne Honfo et des chefs d’établissements de la localité, a été le moment idéal pour ces filles et filles-mères scolarisées et déscolarisées, de bénéficier des outils nécessaires pouvant leur permettre de s’affranchir et de prendre véritablement conscience de leurs potentiels et valeurs intrinsèques

Plus d’une trentaine, ces filles et filles-mères scolarisées et déscolarisées, âgées de 15 à 22 ans, sont allées à l’école de l’Ong Sènan. Convaincues, elles ont donc jugé opportun d’accroître leur chance de réussite à travers l’acquisition de connaissances idoines pour, d’une part, s’autonomiser, et d’autre part, prendre en mains leur destin et celui de leurs progénitures. Initiative de la franco-béninoise Arielle Bajt, cet atelier, le tout premier d’une série que projette l’Ong Sènan, a offert le cadre d’un échange franc et responsable avec ces filles, en majorité à charge. Elles ont été motivées à croire en elles-mêmes, à déborder d’efforts et d’imaginations pour accomplir leurs rêves et donner un sens à leur vie scolaire et professionnel et, in fine, réussir leur insertion sociale et professionnelle en vue d’impacter positivement leur environnement. A l’entame de son discours, Arielle Bajt a présenté aux participants à l’atelier l’Ong Sènan, l’avenir de nos enfants. A l’en croire, « l’Ong Sènan a pour mission d’aider au développement par la réalisation des actions et projets dans le secteur de l’éducation, l’orientation scolaire, la formation et l’insertion professionnelle des filles et filles-mères scolarisées et déscolarisées au Bénin ». Elle a aussi rappelé les champs d’action de son Organisation non gouvernementale. « Les actions et projets de l’Ong Sènan, l’avenir de nos enfants, portent sur trois domaines d’intervention. Le premier domaine, c’est celui de l’accompagnement scolaire doté d’un dispositif d’orientation scolaire et professionnelle pour une scolarité efficace et efficiente. Le deuxième domaine, se rapporte la formation professionnelle dédiée à l’apprentissage de nouveaux métiers dans le domaine des services avec une insertion sociale et professionnelle assurée pour faciliter à l’autonomisation des filles et filles-mères avec un impact sur le développement économique local. Notre troisième domaine d’intervention est celui de la sensibilisation et de la prévention », a-t-elle détaillé, avant d’insister sur ses attentes à la sortie de l’atelier. « Je formule le vœu qu’à la fin de cet atelier, les filles et filles-mères aient à améliorer leurs connaissances en matière de valorisation de l’image de la fille et de la confiance en soi », a-t-elle souhaité. Le maire Charlemagne Honfo, l’autorité communale, se lance en ces termes : « Un penseur a dit qu’un enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne. A sa suite, je rajoute qu’une fille bien éduquée est un monde conquis ; un monde gagné parce qu’il est de notre rhétorique de dire que derrière tout grand homme, se cache une femme. Alors, si la société doit vivre dans la quiétude et non la peur, il faut savoir qu’il a forcément derrière l’autorité que nous incarnons, des femmes mieux et bien éduquées.» Il a ensuite invité cette couche ciblée pour le poids qu’elle transporte, à se donner une nouvelle chance à partir de leurs potentiels et volonté de réussir. Il a, pour finir, réaffirmé l’engagement de la mairie à accompagner, de tout temps, l’Ong dans cette vision qu’il qualifie de noble.
Des moments d’échanges d’expériences et de discussions …

Toutes vêtues de T-shirt à l’effigie de l’Ong Sènan, avec de texte évocateur : ‘’Confiance en soi, je peux le faire’’, les filles et filles-mères ont eu des moments très intéressants de discussions, de partage de connaissances et d’expériences avec la présidente Arielle Bajt qui a également attiré leur attention sur l’estime de soi. « Se connaitre, prendre conscience de ses forces et limites ; être capable de s’accepter comme l’on est ; être honnête envers soi-même ; agir pour changer ou augmenter son estime de soi ; faire taire la critique intérieure négative ; accepter l’idée de l’échec ; s’affirmer pour se sentir bien dans sa peau et développer son estime de soi ; être empathique et enfin s’appuyer sur le soutien social constituent des clés de réussite », a martelé la présidente de l’Ong Sènan. A sa suite, Déo-Gratias Boton et Florence Kouwonnou, toutes deux participantes et bénéficiaires des aides de l’Ong Sènan, ont laissé des témoignages fortement édifiants, pour ainsi motiver et sensibiliser leurs pairs filles et filles-mères à s’investir à fond pour s’offrir une possibilité de réussite. Une séance de questions-réponses a permis aux participants, en l’occurrence les filles et filles-mères de mieux appréhender les réalités de leur environnement social et professionnel.

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.