banner ong educaction

Gestion efficace des classes maternelles multigrades du Borgou : Le MEMP et le LARES forment plus de 260 enseignants

Le Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP) et le Laboratoire d’Analyse Régionale et d’Expertise Sociale (LARES) ont organisé une mission conjointe de suivi de la formation des enseignants de la maternelle du 23 au 28 avril 2018 dans le département du Borgou.

Cette tournée s’inscrit dans le cadre de la mise à l’échelle des modules de formation développés par le projet Equité et Qualité dans l’Education pour le Développement des Compétences (EQuDeC), mis en œuvre par le LARES avec l’appui financier de la Coopération Suisse.

«Mes impressions sont très bonnes dans la mesure où nous-mêmes avions besoin d’une formation du genre » témoigne Blandine Binazon Epouse Alofa, directrice de l’école maternelle (EM) Tranza 1 dans la circonscription scolaire de Parakou 1. Et pour cause, elle et ses collègues enseignants du département du Borgou ont pris part aux séances de formations portant sur la « Gestion des sections en mode multigrade » et l’« Evaluation des enfants de la maternelle », organisées par le MEMP et le LARES. Repartis dans neuf pôles de formation à raison d’un pôle par circonscription scolaire, les enseignants ont vu leurs capacités renforcer pour mieux faire face à la réalité des classes multigrades où cohabitent les enfants de la petite et de la grande section de la maternelle. Selon Alice Mingninou, Directrice Adjointe de Cabinet (DAC) du MEMP, « cette formation est utile pour eux parce que nous avons une pénurie en enseignants sur le plan national. C’est une expérimentation que nous faisons dans le Borgou afin de voir comment aider les enseignants qui sont dans des situations où il y a un déficit d’enseignants à animer toutes les sections ». Tout en exprimant sa joie d’accueillir cette initiative qui vient répondre au problème de jumelage de classes lié à la pénurie d’enseignants, Jacob Toudonou, Directeur Départemental des Enseignements Maternel et Primaire (DDEMP) du Borgou, face aux apprenants de circonstance, a montré en quoi il est important pour les enseignants présents de partager leurs connaissances acquises avec leurs collègues absents avant de les inviter à « mettre en pratique ces connaissances de façon consciencieuse afin que d’autres départements puissent s’en inspirer et venir à l’école du Borgou ». De Parakou à Tchaourou, le message a été le même à l’endroit des enseignants réunis autour de leurs formateurs que sont les conseillers pédagogiques et les Chefs de Région Pédagogique (CRP). Dans une approche interactive, la DAC a tenu montrer aux enseignants la pertinence et l’importance que revêtent ces deux formations pour un mieux-être de l’enseignement maternel. Représentante du LARES et assistance technique du projet EQuDeC sur l’axe équité et qualité de l’éducation de base, Léa Yérima Ouorou, n’a pas manqué de remercier la délégation du MEMP tout en espérant que les connaissances et compétences acquises soient bénéfiques à l’ensemble des enseignants bénéficiaires.

IMPRESSIONS DE QUELQUES PARTICIPANTS

Alice Mingninou , DAC/MEMP

«Cette formation leur permettra de savoir quelles sont les stratégies les plus adéquates pour gérer plusieurs sections différentes qui leur sont confiées. Il est donc question d’outiller ces enseignants au plan pédagogique afin qu’ils utilisent les stratégies convenables pour mieux animer leurs classes. Le ministère a mis la main à la patte depuis le début. La mise à l’échelle peut se faire sans problème car, nous avons les creusets nécessaires pour former les enseignants. Nous attendons de voir les enseignants du Borgou mettre en œuvre les acquis de cette formation. Cela va nous permettre de stabiliser le contenu des modules et ensuite viendra la formation des enseignants des autres départements dès qu’on a les moyens nécessaires ».

Germain Lino , Conseiller Pédagogique, Circonscription scolaire de Parakou 1

«Mes impressions sont très bonnes en ce sens que cette formation vient régler un problème d’enseignants qui se pose à l’Enseignement Maternel. A travers cette formation, nous devons amener les apprenants à pouvoir lire et comprendre l’emploi du temps spécifique à ces classes multigrades. Ensuite, ils vont s’approprier les paramètres à prendre en compte pour élaborer le projet pédagogique des deux sections. Il en est de même pour les fiches pédagogiques et le programme d’activités des Enseignements Maternels des deux sections qu’ils doivent comprendre, apprendre à lire et à concilier les activités car, ces deux programmes ont des points d’ancrage et des points divergents. Ils vont aussi apprendre à concevoir les planifications mensuelles, le déroulement d’une séquence de classe en mode multigrade et l’évaluation des apprentissages en mode multigrade. J’attends des apprenants qu’ils puissent participer activement à cette formation et ensuite de réinvestir ces acquis dans la gestion des classes multigrades ».

Rébecca Olaye , Directrice de l’EM Tchaourou Quartier, CS de Tchaourou

«Cette formation est la bienvenue car, nous avons des problèmes dans nos écoles à cause des sections multigrades. Il est difficile pour l’enseignant de surveiller et d’avoir les yeux sur chaque enfant. Avec cette formation, les documents que nous utilisons nous permettent déjà d’avoir beaucoup de réponses à diverses préoccupations. Par exemple, pour l’animation de l’activité trois, il faut mettre l’accent sur la section des grands. Il y a aussi un changement dans la disposition des enfants en classes. Nous avons ainsi la disposition en fer et à cheval puis la disposition par petit groupe. Personnellement, je crois que la disposition en fer et à cheval me convient mieux car, elle me donne un bon champ de vision sur tous les enfants ».

Moussiliou Akpa L’Ara Moustapha , membre du comité scientifique du projet

«Le LARES a mis en place un comité scientifique dans le cadre du projet EQuDeC. Dans ce cadre, le comité scientifique a aidé à imaginer une voie de sortie pour la maternelle. Le comité scientifique s’est chargé de voir les contours qu’il fallait donner à cette formation pour garantir le caractère scientifique de ce qui allait se faire. Le comité est intervenu dans la conception et dans l’élaboration des modules de formation. Il s’agit de donner aux enseignants les informations nécessaires pour que leur intervention auprès des enfants soit de qualité et qui prenne en compte le volet des acquisitions mais aussi le volet de l’équité ».

Léopold Tayi , Directeur de l’EM Gare, CS Parakou 2

«Il y a longtemps que j’attendais cette formation. Ce genre de formation a déjà été organisée pour les enseignants des écoles primaires mais puisque l’école maternelle est délaissée, on se demandait si un jour, nous aurions aussi cette chance. Nous tirons le chapeau au LARES qui a pris les choses au sérieux. Désormais nous sommes outillés pour gérer les deux sections mis ensemble dans les classes multigrades ».

Adjéi KPONON

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.