banner ong educaction

Rencontre de vérité entre le MTCS et la presse culturelle : Oswald Homéky recherche du cash pour le Fitheb 2018

L’inquiétude des acteurs culturels sur la tenue effective ou non de la 14ième édition du Festival International de Théâtre du Bénin (FITHEB), annoncée pour se dérouler du 16 au 24 Novembre prochain est désormais levée. A l’occasion d’une rencontre d’échanges avec la presse culturelle le vendredi 17 Août 2018 au Bénin Marina Hôtel, l’autorité ministérielle a apporté des clarifications sur plusieurs préoccupations qui suscitent polémiques et inquiétudes dans le rang des acteurs culturels.

 

«L’édition 2018 du Festival International de Théâtre du Bénin sera celle du Nouveau Départ. Un Nouveau Départ qui sera marqué par la qualité de l’organisation, de la programmation et des représentations théâtrales », a rassuré Oswald Homéky, Ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports le 21 février 2018 à l’Hôtel Golden Tulip le Diplomate pour lever le doute des acteurs culturels sur la tenue effective de la grande biennale de théâtre cette année. Depuis cette annonce, l’eau a coulé sous le pont et à trois mois de la tenue de l’événement, l’inquiétude s’est installée à nouveau dans le rang des acteurs culturels qui ne voient aucun signe annonciateur, rassurant de la tenue effective du FITHEB 2018. Face aux nombreuses incertitudes profondes et opinions qui laissent croire que le FITHEB de cette année serait déjà passé aux oubliettes, le ministre Oswald Homéky a décidé de sortir de sa réserve pour éclairer la lanterne des journalistes culturels sur le sujet. « Le FITHEB ne sera pas dissout, je vous rassure. Le problème que nous avons aujourd’hui, c’est le cash et nous sommes en train de rechercher ce cash-là », a-t-il renseigné avant d’ajouter que c’était une erreur d’instituer le FITHEB comme structure du ministère avec les ressources sans dire comment on finance le festival lui-même.

3

Le FITHEB, pense-t-il, a besoin d’être institutionnalisé et sur ce chantier, le ministre entend apporter des réformes. L’autre préoccupation à laquelle l’autorité ministérielle a jugé utile d’apporter également des éclaircissements est relative aux dettes que le Fonds d’Aide à la Culture devrait rembourser à certains acteurs culturels. Sur ce sujet, le ministre répond : « Ce n’est pas la faute d’un bénéficiaire si par maladresse, l’État lui notifie qu’il a un crédit, une donation. A partir de ce moment, oui, c’est dû, c’est vrai. Mais, la réalité, c’est qu’il faut qu’on fasse l’audit. Si on fait l’audit, on sait ce à quoi cela va aboutir ». Pour rendre opérationnel le Fonds des Arts et de la Culture, le ministre annonce que les sept membres du Conseil d’Administration seront installés le mercredi 22 Août 2018. A compter de cet instant, souligne-t-il, il est possible de rêver d’une saison artistique. Très attendue par les acteurs culturels, la date du lancement de cette saison artistique, confesse le ministre, va être décidée lors de la rencontre avec la plateforme des acteurs culturels avant-hier, lundi 20 Août 2018.

Edouard KATCHIKPE

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.