banner ong educaction

Publication d’un livre sur le CAMES : Les professeurs Rahimy et Lalèyè déplument l’institution panafricaine de prestige

«Le CAMES est un véritable mal qui répand la médiocrité, l’incompétence, l’impudeur, l’arrogance et l’inculture dans nos universités ».

C’est la conclusion à laquelle sont parvenus deux professeurs de l’Université d’Abomey-Calavi après cinq années de recherches et d’enquêtes menées dans les couloirs de l’institution d’homologation des grades sur le continent. Comme un épervier qui saisit un poussin naïf, Mohamed Cherif Rahimy et Oladé Moïse Lalèyè, les auteurs du bouquin estiment que les enseignants et autorités des universités ont été pendant longtemps bernés par la nébuleuse CAMES. Dans leur thérapie de choc, ces professeurs, victimes de l’institution n’ont pas lésinés sur les mots pour porter leurs griefs multiples et variés sur le label CAMES. C’est à juste titre donc que l’ouvrage portant le titre « CAMES : la nébuleuse qui entrave l’essor du Bénin et de l’Afrique », dénonce l’évaluation des diplômes et du système éducatif bâclés sous le CAMES. Tout au long des 200 pages du livre, les auteurs révèlent comment les autorités des universités tant publiques que privées ont placé une confiance béate à cette institution de prestige qui ne dispose même pas de textes fondamentaux (les statuts). Selon les explications du professeur Mohamed Cherif Rahimy, la publication de ce livre n’a pas pour motif de régler un compte personnel avec le CAMES mais a pour souci de porter l’information, la vraie information au public cible et aux décideurs politiques du secteur de l’Education au Bénin et en Afrique. « La vérité n’est pas une affaire de couvent et ne peut plus l’être. Ce qui se passe est très grave. Le CAMES est un gouffre financier », renchérit le professeur Oladé Moïse Lalèyè, co-auteur de l’ouvrage. A la soirée de présentation consacrant le lancement du livre, le mercredi 25 avril 2018 à la salle de conférence du chant d’oiseau de Cotonou, parents, amis et d’éminents universitaires ont salué le courage des auteurs pour avoir choisi d’investiguer sur un sujet qui fait beaucoup de victimes mais pour lequel personne n’a jamais eu le courage de tirer sur la gâchette.

Edouard KATCHIKPE

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.