banner ong educaction

Exposition d’œuvres « XôKouin » | Ghandi Tomèdé sur les pas de ses origines

L’incapacité dans l’expression en langue locale et la difficulté de pénétration dans certaines réalités et valeurs du terroir constituent la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de la frustration, du chagrin et de la révolte passive chez la bénino-ivoirienne Ghandi Tomèdé.

A la quête de son identité culturelle, l’artiste s’est engagée sur le sentier de la recherche de ses racines ancestrales. Cette course effrénée contre l’ignorance a abouti à une destination fascinante pour la plasticienne. Le plant enfoui en terre a germé et a produit des fruits que Ghandi Tomèdé a eu le privilège de partager aux invités du vernissage de l’exposition « XôKouin », le samedi 18 novembre 2017 dans les murs du foyer des Marins Stella au quartier JAK à Akpakpa. Dans ses œuvres de performance artistique, l’artiste donne du pouvoir à la parole et la force au verbe. Vécue pieds nus dans une alternance de lumière et d’obscurité, cette exposition plonge le visiteur dans l’évidence des réalités originelles. Dans cet univers sur les origines, un son audio qui renseigne sur l’esprit des différentes toiles côtoie plusieurs ardoises qui rappellent au public quelques proverbes et dictons de la langue Fongbé. Manifestant ainsi sa ferme volonté de connaître entièrement ses origines, Ghandi Tomèdé continue d’apprendre de cette exposition. « Avant d’en arriver à ce résultat auquel vous avez assisté et que je trouve encore très partiel, j’ai dû faire beaucoup de recherches. Mais, je continue d’apprendre. La preuve, au cours du vernissage, quelqu’un m’a appris que le signe de Fâ que j’ai étalé a été fait dans le sens inverse et qu’il fallait le faire autrement. Conclusion, je ne suis pas encore au bout de mes peines », a confié la plasticienne, insistant sur sa détermination à franchir, si le besoin se fait sentir, le seuil de l’impossible pour ne plus être une étrangère sur son propre territoire. L’ambition de la plasticienne est de parcourir tous les hameaux du Bénin en vue de partager au maximum avec la population, les fruits de l’arbre originel. Mais pour y arriver, l’artiste sollicite le soutien des personnes de bonne volonté.

Edouard KATCHIKPE

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.