banner ong educaction

Colloque sur la littérature Jeunesse en Afrique : Les solutions des acteurs de la chaîne du livre pour faire rayonner le secteur

Le rayonnement du secteur de la littérature jeunesse préoccupe les acteurs de la chaîne du livre au Bénin et en Afrique. Sur initiative de Béatrice Lalinon Gbado, promotrice des éditions Ruisseaux d’Afrique, écrivains, illustrateurs, éditeurs et bibliothécaires se sont retrouvés autour d’un Colloque sur la littérature Jeunesse en Afrique, du 23 au 24 octobre 2018 à l’auditorium de l’Institut Français de Cotonou.

Pendant quarante-et-huit (48) heures d’assises, les participants ont mené des réflexions nourries autour du thème « Célébrer la littérature jeunesse en Afrique : Lire me fait grandir… Lire me donne des ailes ». Organisé dans le cadre du festival Semaine du Livre Béninois de Jeunesse (SELIBEJ), ce colloque a été l’occasion pour les acteurs du livre de passer en revue les difficultés qui entravent le développement de la lecture au sein des jeunes et les dispositions nécessaires à mettre en œuvre pour un changement de paradigme. « L’édition en Afrique est embryonnaire et l’édition jeunesse est presque inexistante. Pendant ce Colloque, nous allons œuvrer à donner à lire aux enfants du monde entier… », dira Lalinon Gbado dans son allocution d’ouverture avant de laisser place au déroulement des travaux en panels. Invités à plancher sur le premier panel portant sur le thème « Actes du colloque de Conakry sur la littérature jeunesse en Afrique, quelle lecture pour le Bénin », Anicet Mègnigbèto, Directeur de la maison d’édition ‘‘Plumes Soleil’’, Léon Djogbénou, bibliothécaire et Marie-Paul Huet des Editions Ganndal à Conakry sont unanimes que la littérature de jeunesse n’a pas encore le vent en poupe aussi bien au Bénin qu’en Guinée. Selon les intervenants, des efforts sont faits dans plusieurs pays africains en vue de donner à la littérature une place de choix au sein de la jeunesse, mais des obstacles empêchent l’atteinte des objectifs fixés. Néanmoins, les panelistes exhortent parents, enseignants, bibliothécaires et écrivains à œuvrer en tandem pour susciter le goût de la lecture chez les enfants en priorisant la lecture en lieu et place du plaisir. Revenus le lendemain pour le deuxième panel de discussion, les participants ont été entretenus sur la place des coéditions dans le développement de l’édition jeunesse en Afrique. Partage d’expériences et regards croisés entre le Niger, le Bénin et la Guinée sont quelques temps forts de cette deuxième table ronde animée par Paule Huet des Editions Ganndal, Béatrice Lalinon Gbado des éditions Ruisseaux d’Afrique, Augustino Agbemavo et Gisèle AyabaTotin.

Edouard KATCHIKPE

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.