banner ong educaction

Déjeuner du D/FAC avec les journalistes culturels : Gilbert Déou Malè expose ses ambitions à la presse culturelle

L’AOF étant désormais disponible, plus rien ne bloque à présent le démarrage des activités du Fonds des Arts et de la Culture (FAC) qui a subi quelques toilettages au niveau des textes mais aussi sur le plan du management.

 Aux commandes de ce Fonds depuis quelques mois déjà, Gilbert Déou Malè, l’homme sur qui reposent le management et la répartition de la cagnotte allouée désormais au FAC était face à la presse culturelle le jeudi 04 octobre 2018. A cette deuxième rencontre avec les journalistes culturels, organisée cette fois-ci autour d’un déjeuner au restaurant la Savane de Cotonou, le Directeur du Fonds des Arts et de la Culture a échangé avec les hommes de la plume culturelle sur les chantiers en cours au niveau de sa direction. Avec beaucoup plus de prérogatives que par le passé, Gilbert Déou Malè explique que le FAC va accorder désormais une place de choix à la promotion des jeunes talents évoluant dans les différents domaines artistiques et un regard social envers les artistes. Clarifiant la notion de bonification, un sujet qui a fait objet de polémique au sein des acteurs, le directeur du FAC souligne que ce fonds ne concerne pas directement les artistes mais plutôt des industries culturelles. « Le fonds de bonification est destiné aux industries culturelles pour qu’elles puissent nous aider à accompagner les artistes à produire des œuvres de qualité », renseigne-t-il. L’ambition étant de donner plus de visibilité aux projets qui vont bénéficier désormais du soutien de ce fonds, Gilbert Déou Malè souligne que « Nous avons une obligation de sauver la famille culturelle, de s’engager ensemble pour redorer le blason de la culture béninoise. Si la presse culturelle et le FAC jouent, chacun son rôle convenablement, l’acteur culturel sera respecté ». Conscient du retard accusé avant le démarrage des activités du FAC, le Directeur confirme que ce sera la course contre la montre certes, mais au bout du rouleau les acteurs culturels vont s’en sortir avec une grande satisfaction.

Edouard KATCHIKPE

Developed in conjunction with Joomla extensions.

Vidéos

Developed in conjunction with Joomla extensions.