banner ong educaction

1ière Edition du Camp de Vacances Citoyennes et Professionnelles à BOPA : 10 jours de formation professionnelle et d’éducation à la citoyenneté pour des élèves et étudiants

Former de nouvelles compétences au service du développement du Bénin, tel est l’objectif de ce camp qui s’est déroulé du 18 au 28 Aôut 2018 à Bopa. Un camp qui a réuni des élèves et étudiants de divers âges pour des formations en maintenance informatique, l’installation électrique domestique et industrielle, l’électronique, la soudure et l’installation des antennes paraboliques.

Très sidéré par les démonstrations des enfants à la cérémonie de clôture qui a eu lieu à la maison des jeunes de Bopa, Frédéric Dandévèhoun le maire de Bopa a, après avoir félicité les participants pour leur engouement et leur intérêt à cette initiative, remercié le ministre Mahougnon Kakpo pour l’occasion offerte à ces enfants pour passer des connaissances littéraire et théorique à la pratique. En écoutant le petit Christ Kakpo un élève de la classe de quatrième expliquer les fonctions et rôles des composantes d’un ordinateur qu’ils ont dépiécé, le maire de Bopa a souhaité que l’initiative soit étendue à tous les collèges d’enseignement général pour faciliter l’orientation des enfants dans leurs cursus scolaire. Le coordonnateur du camp Iréné Akakpo a fait savoir que ce camp a également permis aux enfants de maîtriser et d’internaliser les paroles de l’Aube Nouvelle ; l’hymne national du Bénin que ses enfants balbutiaient à peine à leur arrivée au camp. C’est donc exprès qu’il a fait exécuter l’hymne national au début de la cérémonie de clôture du camp pour montrer qu’il n’a pas été que professionnel. Un accent a été également mis sur la formation civique a-t-il précisé. Pour le directeur de cabinet du ministère de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, Jean Bénoît Alokpon, la réussite de ce camp lui fait promettre que l’expérience sera étendue à l’ensemble du territoire national. Il a vivement souhaité que les compétences et connaissances acquises par les participants à ce camp contribuent à leur émancipation socio-professionnelle. La Porte-parole des participants Carole Zopkè en a d’ailleurs fait la promesse et estime que l’organisation de ce camp pour l’ensemble des enfants du Bénin va réduire le taux de chômage dans le pays. Ce camp était également couplé d’un atelier de recyclage pour des maîtres soudeurs.

Jonas BOTCHI